profile image

Walid Cherqaoui

Secrétaire général adjoint de l'association Relais Prison-Société

Étudiant en école de commerce et en sociologie, secrétaire général adjoint de l'association Relais Prison-Société, militant associatif et politique.
Fatema Mernissi, une héroïne de notre

Fatema Mernissi, une héroïne de notre temps

SOCIÉTÉ - Fatema Mernissi est une femme que l'on n'oublie pas et que l'on n'oubliera jamais. Celles et ceux qui ont eu l'opportunité de la rencontrer le disent. Elle avait ce pouvoir, très rare, de vous changer, vous et votre perception du monde, comme une chenille se métamorphose en papillon.
30/11/2017 10h:46 CET
Pour en finir avec les agressions

Pour en finir avec les agressions sexuelles

SOCIÉTÉ -Le Maroc a été mouvementé cet été, depuis le lynchage d'une jeune femme à Tanger jusqu'à la tentative de viol d'une jeune femme souffrant de troubles mentaux dans un bus de Casablanca, en passant par les actes zoophiles de jeunes garçons à Sidi Kacem.
24/08/2017 10h:15 CET
Nous marchons à

Nous marchons à reculons

SOCIÉTÉ - Nous sommes une société qui vit une transition démocratique stagnante, car ces "ceux-ci" et "ceux-là", qu'on se prévaut de choisir tous les cinq ans ne facilitent pas la marche en avant.
29/06/2017 16h:22 CET
Le masque des médias tombe à

Le masque des médias tombe à l'eau

SOCIÉTÉ - "Il y a trois pouvoirs au Parlement, mais dans la tribune de la presse siège un quatrième pouvoir beaucoup plus important que ceux-là réunis", écrivait Edmund Burke, homme politique et écrivain britannique du 18e siècle. Ce pouvoir, si indépendant fût-il, est aujourd'hui sous le joug des magnats des médias, des capitalistes qui instrumentalisent l'information, l'orientant en leur faveur et entraînant avec eux nombre de lecteurs enchantés.
08/05/2017 16h:24 CET
Les clivages politiques au Maroc sont appelés à

Les clivages politiques au Maroc sont appelés à disparaître

POLITIQUE - Plus de 5 mois s'étaient écoulés depuis les élections législatives du 7 octobre 2016, mais il n'y avait toujours pas de nouveau gouvernement. A priori, c'était bon signe dans la mesure où nos leaders politiques, à travers les tractations qu'ils menaient, étaient engagés dans le processus de formation d'un bon et solide gouvernement qui n'aurait pas à se fragiliser ou à se dissoudre, qui éviterait donc un éventuel retrait d'un des partis de la future coalition gouvernementale. Mais voilà que le Maroc dispose d'un nouveau gouvernement depuis le 5 avril 2017.
12/04/2017 11h:13 CET
Interdiction de vente de la burqa: une contradiction avec les libertés

Interdiction de vente de la burqa: une contradiction avec les libertés individuelles

SOCIÉTÉ - Cette semaine, le ministère de l'Intérieur a décidé d'interdire la conception, la vente et la commercialisation de la burqa. En effet, lundi 9 janvier, les pachas de plusieurs villes du royaume ont envoyé à tous les vendeurs repérés une lettre avec un avertissement, leur interdisant la confection et la vente de ce genre de vêtement.
12/01/2017 14h:24 CET
Aider les marginalisés, un devoir

Aider les marginalisés, un devoir patriotique

SOCIÉTÉ - Je me souviens de ce samedi soir où mes amis et moi avons côtoyé l'injustice en personne. Si ma mémoire ne me fait pas défaut, je dirais que nous étions au mois de décembre, soit il y a un an. En tous cas, l'hiver s'était déjà installé et il faisait un froid glacial. Comme à l'accoutumée, nous nous sommes retrouvés un samedi après-midi dans notre café habituel pour déstresser et surtout pour palabrer.
20/12/2016 13h:07 CET
Ecole marocaine: Qui se soucie encore des

Ecole marocaine: Qui se soucie encore des martyrs?

SOCIÉTÉ - Qui se soucie encore des martyrs? Qui accorde toujours une attention particulière au suicide sous toutes ses formes et à sa prolifération? Qui prête main forte aux jeunes marginalisés? Après la médiatisation début avril de l'immolation par le feu de Fatiha, vendeuse ambulante à Kénitra, place aujourd'hui à un suicide scolaire.
02/11/2016 13h:24 CET
Lettre ouverte à

Lettre ouverte à Aminux

Cher Amine Temri, alias Aminux, Je ne sais pas si je devrai me lancer dans un tutoiement ou un vouvoiement, mais étant donné la différence d'âge entre nous, je te tutoierai. À mon grand étonnement, j'ai appris que tu as partagé sciemment, le soir du 5 octobre dernier, la photo d'une affiche de promotion du Parti des néo-démocrates à partir de la page Facebook de la section de Tanger dudit parti avec comme commentaire incongru traduit de l'arabe: "Nous refusons l'exploitation de l'art dans politique".
10/10/2016 15h:52 CET
Le vote n'est pas un acquittement de tous les devoirs

Le vote n'est pas un acquittement de tous les devoirs citoyens

POLITIQUE - Qui croit toujours à la politique au Maroc et à ses élus et politiciens? Qui se soucie toujours des promesses non tenues de ces derniers devenues des outils de rivalité lors des campagnes électorales? Il est patent aux yeux des jeunes - et des moins jeunes - que notre système politique est au bord du gouffre.
12/08/2016 16h:04 CET
La délinquance juvénile, un

La délinquance juvénile, un épiphénomène?

SOCIÉTÉ - Après la campagne écologique contre l'usage du plastique qui a eu pour nom "Zéro Mika", place aujourd'hui à une nouvelle campagne entreprise par les citoyens: "Zéro Agression", qui vise à "nettoyer" toutes les villes marocaines des jeunes appartenant au mouvement Tcharmil. Étrangement, tous - ou presque - s'accordent à se débarrasser de cette catégorie de jeunes.
21/07/2016 12h:57 CET
Les prisons du Maroc: Des incubateurs de

Les prisons du Maroc: Des incubateurs de récidive

PRISONS - Jeudi dernier, l'association Relais prison-société qui oeuvre pour la réhabilitation et la réinsertion des sortants de prison a organisé, en partenariat avec d'autres associations, un ftour au profit des détenus du centre de réforme et d'éducation de Aïn Sebaa à Casablanca. Le programme était simple et très plaisant: match de football, ftour et musique.
09/07/2016 15h:21 CET
Bakchich contre permis de conduire: Haro sur la direction des transports

Bakchich contre permis de conduire: Haro sur la direction des transports routiers!

PERMIS - Comme tout jeune de 18 ans fraîchement majeur, j'ai voulu passer l'examen d'obtention du permis de conduire de la catégorie "B", histoire de sillonner les rues du Grand Casablanca et de ne plus avoir à prendre de taxis. Mais pour ce faire, on m'a fait endurer tant de supplices qu'à un moment, je me suis pris pour un forçat.
27/06/2016 12h:48 CET
Prisons: Et si on profitait de la COP22 pour instaurer des peines alternatives liées à

Prisons: Et si on profitait de la COP22 pour instaurer des peines alternatives liées à l'environnement?

SOCIÉTÉ - Il y a quelques semaines, j'étais invité, en compagnie de mes collègues, à assister à une conférence-débat axée sur le thème "De la COP21 à la COP22: poursuivre pour accomplir, éduquer pour agir" organisée par les élèves d'une école prestigieuse de la mission française à Casablanca et dont l'invité n'était autre que Driss El Yazami, ancien militant gauchiste et actuel président du Conseil national des droits humains (CNDH).
17/06/2016 10h:51 CET
L'arrogance, une attitude à

L'arrogance, une attitude à bannir!

SOCIÉTÉ - Il y a quelques jours, je sirotais mon café matinal en compagnie de mon cercle d'amis et comme chacun était occupé, soit à écouter des chansons, soit à lire je ne sais quoi sur son téléphone, et puisque des cireurs passaient par-ci et par-là, j'ai compati à leur souffrance, à l'âpreté de leur maudit et pénible "travail" et n'ai pas tardé à manifester ma commisération publiquement. À mon sens, cette misérable tâche n'a pas lieu d'être tout comme beaucoup d'autres sales besognes.
08/06/2016 12h:16 CET