Vida Azimi

Historienne du droit, Directrice de recherche au CNRS-Centre d’études et de recherches de science administrative et politique/Université Paris II.

Iranienne et adversaire du régime, voici pourquoi je suis pessimiste au sujet de la révolte en cours

Une semaine de "remous" en Iran. Ni "révolte", ni "révolution", plutôt des jacqueries urbaines, périphériques et sporadiques sans meneurs ni revendications pensées et construites. Une vingtaine de morts, hélas, des arrestations au sort incertain... et puis "rien" pourrait-on ajouter, à la manière de Louis XVI sur son Journal du 14 juillet 1789. Et voilà que la fin de la récréation séditieuse est sifflée et les autorités de promettre de sévir désormais et de réprimer.
06/01/2018 14h:22 CET