Tahar Abdessalem

Professeur de l’enseignement supérieur, Universités de Tunis El Manar et de Carthage

Universités de Tunis El Manar et de Carthage

Les inconnues du budget de l'État 2018

Les débats et polémiques autour de la loi de finances et du budget de l'État 2018 sont déjà vifs, alors même que les informations publiques sont limitées et fragmentaires. L'objectif fondamental affiché est la réduction du déficit budgétaire devenu excessif et inquiétant et qui alimente un endettement public accéléré qui déséquilibre, en retour, davantage les finances publiques.
09/10/2017 17h:16 CET

Y a-t-il suffisamment de Tunisiens pour vouloir la démocratie?

En Tunisie, depuis la "Haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique", les partis politiques tiennent mordicus au scrutin proportionnel par liste. Ainsi la conception de la vie politique retenue jusqu'ici ne favorise pas une structure démocratique efficace pour faire face aux défis du pays et répondre aux demandes des citoyens, qui à leur tour s'en détachent.
10/08/2016 11h:01 CET

Le gouvernement provisoire face aux urgences économiques

ECONOMIE - Si la dimension économique n'est pas précisément définie dans la "feuille de route" de sortie de crise, ce gouvernement provisoire a le devoir de corriger les erreurs de son précédent et d'alléger le poids de la crise économique dans laquelle se débat le pays.
21/05/2014 18h:42 CET

Le gouvernement et l'effet boomerang

POLITIQUE - Le gouvernement affirme continuer à travailler d'arrache-pied pour le bien du pays, et déroule une communication visant à le prouver. Deux thèmes majeurs ont meublé ces derniers jours la communication officielle: la sécurité et la lutte contre le terrorisme d'une part, et la situation et les perspectives économiques d'autre part.
02/09/2013 10h:49 CET

La fable de "Moi ou le chaos"

CRISE - Un discours revient en boucle ces temps-ci: les demandes de certaines parties de la démission du gouvernement et de la dissolution de l'Assemblée Nationale Constituante (ANC) seraient irresponsables, absurdes, aventurières, conduisant au désordre, à l'anarchie, envoyant le pays dans l'inconnu, ou, pire, l'entrainant vers la guerre civile, le néant...
31/07/2013 10h:45 CET