Omar Bendjelloun

Omar Bendjelloun est avocat, enseignant chercheur et acteur politique.

À l'attention du ministre algérien des Affaires étrangères

DIPLOMATIE - La révolution algérienne fut un modèle anti colonial pour le tiers monde et l'impérialisme à la fois, qui a réuni des maghrébins convaincus pour arracher la jeune Algérie de l'occupation et rendre hommage au million de martyrs dévoué à ce destin universel. Le nationalisme marocain, dont la parole fut portée par Mohamed V, conditionnait le parachèvement de l'indépendance du Maghreb et de chaque État le composant à celui de l'Algérie.
23/10/2017 09h:58 CET

"No pasaran"

ATTENTATS DE PARIS - Jean Paul Sartre, le père de "l'existentialisme" ayant refusé le prix Nobel, est aussi connu pour avoir introduit la philosophie dans les cafés, donnant aux terrasses parisiennes la dimension intellectuelle qui caractérise l'espace public français depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Faire immersion dans ce domaine de sociabilité permet de comprendre la démocratie française par la protection que lui procure un peuple politisé qui ne jure que par la république, la gauche et la droite, la grève ou l'Europe, dans les échanges discursifs qui forment l'opinion publique.
23/11/2015 11h:08 CET

Le Cinéma, cet art que l'on accable

CINEMA - On l'aurait appelé le 7ème art car il ferait la synthèse des arts, de la littérature au théâtre en passant par la représentation imagée, amenant la culture à s'ériger en miroir des peuples au-delà de sa fonction historique d'élévation des âmes. L'obscurantisme s'y est toujours opposé. Le cas de "Much Loved" est éloquent: Ce film incite le Parquet à poursuivre son réalisateur pour "atteinte à la pudeur", ne voyant aucune opportunité à poursuivre ceux qui appellent au meurtre de son auteur, et le Gouvernement à interdire sa diffusion.
30/05/2015 11h:16 CET

"Allô la France?... Ici Charlie"

SOCIÉTÉ - Charlie Hebdo est la seconde victime du crime politique en France à l'encontre d'un organe de presse depuis l'assassinat de Jean Jaurès en 1914. Directeur du journal <em>L'Humanité</em>, il fut assassiné pour son opposition à la première guerre mondiale et son combat pour la laïcité. Aujourd'hui, c'est une ligne éditoriale qui, par l'humour et la pertinence, privilégie la raison au dogme. Un siècle de résistance auquel s'oppose un héritage criminel qui fait de l'obscurantisme religieux et nationaliste deux revers d'une même médaille, celle de la barbarie.
12/01/2015 10h:37 CET