profile image

Amokrane Nourdine

Après un passage à l'École polytechnique fédérale de Lausanne en Suisse, il enseigna un peu les maths dans des lycées algériens. Il est auteur de Il y a 50 ans... l'Algérie et Soliloques et passions d'exil.
Être juste là

Être juste là (POÈME)

Être juste là, Sans être envahi, Par les souvenirs, De cet autre monde, Qui m'ensorcelle encore, Et me fascine toujours. Être
16/03/2015 06h:59 CET
Il y a vraiment de quoi désespérer de l'Algérie et de ses

Il y a vraiment de quoi désespérer de l'Algérie et de ses gouvernants

Au forum de <em>Liberté</em> Fawzi Berkati et Mourad Bouattou deux patrons algériens avaient été invités. J'ai relevé dans l'article de Mohamed Cherif Lachichi dans <em>Liberté</em> du 10 mars, article consacré à ce sujet de la grappe industrielle qu'en Algérie, il existe un gouffre entre le discours et la réalité.
14/03/2015 12h:14 CET
Indicible foi

Indicible foi (POÈME)

Des décennies que je crie tel l'infâme, La douleur de mon essence, Je me lamentais d'être si mal à l'entame, Déjà de ma triste
13/03/2015 08h:53 CET
Gardons-nous de tout excès de mœurs d'ailleurs, il y va de notre

Gardons-nous de tout excès de mœurs d'ailleurs, il y va de notre salut

Les islamistes? J'oublie souvent qu'ils existent tant dans ma tête, je vis toujours dans un autre monde, celui des valeurs ancestrales pour lequel s'étaient sacrifiés tant et tant d'êtres pour que vive une Algérie d'où serait bannie toute violence. Tant je crois appartenir à "la famille qui avance". Je n'ai jamais pu concevoir qu'un être puisse s'acharner à vouloir imposer par la force sa façon de vivre à d'autres. Je me suis plutôt toujours occupé de ma petite personne.
11/03/2015 08h:49 CET
Quand l'Abattement n'est plus qu'un

Quand l'Abattement n'est plus qu'un souvenir...

Chaque jour, il s'asseyait après ses cours à une terrasse de café, souvent les mêmes. Il tardait un peu plus après sa mise à la retraite. Les yeux interloqués, il restait pensif en découvrant de plus en plus dans la presse l'histoire tumultueuse du pays.
09/03/2015 13h:36 CET
Leur

Leur "drôle" de vie (POÈME)

Pas libre d'aller où je veux, Nul moyen, et sans les yeux, Curieux et avides de découvertes. Et sans plus rien oser, je suis
02/03/2015 07h:18 CET
N'est-il pas

N'est-il pas temps?!

Il m'arrive de me demander pourquoi ils s'étaient exilé les gens éveillés de notre village? Peut-être avaient-ils pensé être mieux considérés à l'étranger, y jouir d'un meilleur niveau de vie! Qu'ils y seraient plus libres dans leurs têtes et dans leurs mouvements? Beaucoup de raisons les avaient certainement incités au départ. C'est vrai qu'on leur avait raconté beaucoup de bien à propos des démocraties occidentales. Et que très peu de leurs confidents avaient vraiment déchantés...
24/02/2015 06h:32 CET
Ces attentats qui ensanglantent le monde, sont-ils vraiment question de

Ces attentats qui ensanglantent le monde, sont-ils vraiment question de religion!

"C'est beau, l'égalité mais ce n'est pas à notre portée. Vouloir que toutes les populations d'outre-mer jouissent des mêmes droits sociaux que les métropolitains, d'un niveau de vie égal, ça voudrait dire que le nôtre serait abaissé de moitié. Qui y est prêt? Alors, puisque nous ne pouvons pas leur offrir l'égalité, il vaut mieux leur donner la liberté! Bye bye, vous nous coûtez trop cher!" Charles De Gaulle.
20/02/2015 07h:23 CET
Je n'existe pas

Je n'existe pas (POÈME)

Je ne suis pas, je n'existe pas, Je n'ai nul poids, aucune Maarifa (piston). Je n'ai ni d'armes ni de poings, Qu'un pacifiste
15/02/2015 07h:11 CET
Éternels

Éternels enfants...

Je crois que je suis resté depuis une éternité l'enfant qu'avaient bercé les chants avec l'instituteur français monsieur Courtin à l'école primaire de mon patelin. Aussi, resté prisonnier toujours de ces moments de foi en un avenir radieux à tout jamais de paix partout dans le monde. Comme si cela ne tient encore qu'à nous de décider qu'il n'y aurait plus de conflits sur terre! Que les Hommes n'œuvreront main dans la main toujours que pour la paix partout sur terre!
14/02/2015 08h:08 CET
Si seul

Si seul (POÈME)

Je suis si seul, Au milieu des mortels, Comme moi. Nul ne me secourra, De moi. Et je reste solitaire, À marcher sans foi
10/02/2015 15h:48 CET
Éternel inadapté

Éternel inadapté (POÈME)

Mes souffrances d'être l'éternel enfant bercé, Épris de ses souvenirs: Des chants à l'école, d'hier les fastes soirées, À
09/02/2015 09h:15 CET
Une Algérie meilleure

Une Algérie meilleure (POÈME)

J'ose espérer un jour, l'Algérie radieuse. Sûrement encore une journée à ne rien faire, Et à la fin ne pas m'en satisfaire
29/01/2015 04h:41 CET
Spleen d'aujourd'hui

Spleen d'aujourd'hui (POÉSIE)

Il pleut dehors et dans mon cœur, Et mon immuable désespoir de l'humanité: Depuis longtemps, Rien ne change, rien ne bouge
28/01/2015 06h:38 CET
Et si l'on cesse une fois notre diabolisation

Et si l'on cesse une fois notre diabolisation mutuelle!

Il y a les pauvres, il y a les riches. Et il y a aussi la vie hors de la politique. Quand on apprend juste qu'à se donner les moyens d'essayer de bien vivre. Sans trop chercher à trop comprendre. Aller doucement, réfléchir à sa vie, à son sens et les moyens de toujours s'en sortir. Surtout quand on est constamment dans le gouffre, à juste survivre.
25/01/2015 07h:49 CET
Toujours à contre-courant du bon

Toujours à contre-courant du bon sens!

Le prix du baril de pétrole baisse depuis au moins six mois. Et donc il faut s'attendre à une baisse des recettes alors que la contestation des Algériens au Sud et au Nord du pays ne cesse pas de monter <a href="http://www.huffpostmaghreb.com/news/gaz-de-schiste/" target="_hplink">à propos du gaz de schiste</a> produit de substitution disent les autorités. Ce qui n'est point l'avis de beaucoup, d'autres experts qui font remarquer qu'il nécessite énormément d'argent pour son exploration et sa production. Sans que nous soyons sûrs qu'il soit rentable.
23/01/2015 08h:05 CET
Que serais-je sans toi?

Que serais-je sans toi? (POÉSIE)

Je n'aime ni les brutes, Ni les sans-cœurs, Aliénés par l'appât du gain. Je n'aime ni les gêneurs, Ni les sangsues. J'ai
22/01/2015 14h:23 CET
Des innocents ne cessent pas de tomber, victimes de la

Des innocents ne cessent pas de tomber, victimes de la barbarie

En nos pays de misère du tiers-monde où les majeures parties des populations souffrent, il y en a qui s'en sortent, qui ne manquent de rien et qui dépensent bien plus que la moyenne européenne. Ils ne donnent point l'impression de se soucier des plus démunis ou de développement des pays. Partout en Afrique des économistes recensent tant de millionnaires en euros, et même de milliardaires. Exit les sacrifices des révolutionnaires d'hier pour un monde d'égalité et de justice!
10/01/2015 13h:04 CET