Nadia Chaabane

Nadia Chaabane a siégé à l'ANC représentant les Tunisiens en France pour le parti Al Massar. Membre de la commission "les instances constitutionnelles", elle a proposé la constitutionnalisation d'un haut conseil des tunisiens à l'étranger.

Une collision et un débat

Notre pays est, en effet, en état de déliquescence avec la complicité de tous ceux et celles qui ont un peu de pouvoir et même ceux qui n'en ont pas en raison du clientélisme devenu la règle dans la gestion au quotidien.
30/10/2017 14h:42 CET

De la suprématie de la constitution

Certains voudraient aujourd'hui nous ramener à un débat qui a déjà eu lieu et qui a été tranché par l'adoption quasi unanime de la constitution en affirmant l'impossibilité d'instaurer l'égalité dans l'héritage qui serait contraire à la Charia. Veulent-ils déjà remettre en cause la constitution et ses acquis?
29/08/2017 09h:47 CET

De gauche et fière de l'être

Déclarer que notre pays doit être foncièrement contre, c'est au moins n'avoir rien compris à ce qui se passe en Tunisie depuis une dizaine d'années, c'est faire fi des espoirs de la majorité de celle et ceux qui vous ont élu...
11/08/2017 15h:23 CET

Loi intégrale de lutte contre les violences faites aux femmes: Un bon début dans la consécration de l'article 46 de la constitution

La loi votée le 26 juillet 2017, vient de loin, car c'est une revendication des associations féministes depuis plusieurs années, l'ATFD et l'AFTURD ont travaillé sur ces questions depuis le début des années 90, ont mis en place le premier centre d'écoute pour les femmes victimes et n'ont cessé de se mobiliser pour l'adoption d'une loi globale qui prenne en compte aussi bien la prévention, la sanction que l'accompagnement des victimes et la reconnaissance de leurs droits.
27/07/2017 16h:48 CET

Après le blanchiment de la corruption, le blanchiment du meurtre

Je voudrais dire "pardon" aux enfants de Lotfi Nagdh, la justice de votre pays vous a trahis, elle vous a abandonnés et a abandonné sa mission. Après avoir blanchi la corruption, elle est en train de blanchir le meurtre, elle est en train de participer allègrement à la "colombinisation" du pays en érigeant le non droit comme norme et en banalisant la violence et le meurtre.
15/11/2016 15h:22 CET

Violée, violentée, humiliée...et accusée!

Dans une émission diffusée sur la chaine Alhiwar Ettounsi, le 14 octobre 2016 à une heure de grande écoute, un animateur qui avait invité, pour témoigner, en réalité pour faire le Buzz, une jeune fille victime de viols répétés par ses proches (oncles et cousin), s'est permis de lui répéter à plusieurs reprises que c'était "de sa faute".
17/10/2016 14h:53 CET

Une instance indépendante ou une antichambre de l'ARP

POLITIQUE - Un conseil des Tunisiens à l'étranger ainsi conçu, est juste une antichambre du législateur. C'est un manque de confiance en nos compatriotes vivant à l'étranger et un manque d'ambition pour le pays.
04/08/2015 18h:54 CET