Mohamed Ghedira

Etudiant en médecine, Président du Tunisian International Model United Nations (TIMUN) et chroniqueur littéraire

Né à Monastir un 1 Février 1994, il décrochera brillamment son baccalauréat au Lycée Gustave Flaubert de La Marsa lui permettant ainsi de s'engager dans des études de médecine qu'il poursuit actuellement. Militant au sein de la société civile tunisienne, il est l'ex-Président du Tunisian International Model United Nations (TIMUN) et Media Chair of Northern Africa au sein de Best Delegate, une organisation non gouvernementale internationale qui oeuvre pour la promotion des Model United Nations (MUN) à travers le monde.

Il est aussi membre de l'Association Tunisienne pour les Nations-Unies.
Mon message aux femmes et aux jeunes de mon pays en marge des travaux de l'Assemblée Générale des Nations Unies

Mon message aux femmes et aux jeunes de mon pays en marge des travaux de l'Assemblée Générale des Nations Unies (VIDÉO)

Dans mon pays, en Tunisie, la femme a depuis des siècles toujours occupé une place prépondérante étant au diapason des mutations et des avancées de la société tunisienne. Car la Tunisie à sa naissance, avait le visage d'une femme: c'était celui d'Elyssa princesse phénicienne, qui, arrivée du Liban vers les côtes de la Tunisie y fonda la cité de Carthage, cité puissante qui rayonna sur tout le bassin méditerranéen.
17/10/2016 10h:27 CET
Lettre de la jeunesse tunisienne à l'attention du plus jeune chef du Gouvernement de

Lettre de la jeunesse tunisienne à l'attention du plus jeune chef du Gouvernement de Tunisie

Monsieur le Chef du Gouvernement, la jeunesse tunisienne est dans un état pré- insurrectionnel, toutefois, nous demeurons une majorité à considérer que nous avons aujourd'hui la possibilité de renouer avec l'espoir. Ils existent un peu partout, dispersés mais déterminés, de nombreux groupuscules de jeunes tunisiens prêts à s'engager pour améliorer la situation actuelle, il vous suffit de provoquer l'étincelle pour embraser le potentiel qu'ils représenteraient pour le pays et pour la nouvelle étape à venir.
12/08/2016 14h:44 CET
La Tunisie et ses générations Z (Première

La Tunisie et ses générations Z (Première Partie)

Mais en réalité, en Tunisie, il n'y a pas une génération Z mais des générations Z, l'une dans la Tunisie de l'endroit et l'autre dans la Tunisie de l'envers avec pour chacune des spécifiés particulières. Un jeune tunisien de la génération Z ressent-il autant l'effet de mondialisation, ce besoin de l'ultra rapide, de l'ultra intense lorsqu'il habite Carthage, Sidi Bou Saïd ou qu'il habite Hajb Laayoun, Rgueb ou Chbika Tamarza?
25/07/2016 11h:44 CET
De la Condition de la jeunesse tunisienne (Deuxième

De la Condition de la jeunesse tunisienne (Deuxième Partie)

SOCIETE - A l'heure où nous découvrons la composition tant attendue du nouveau gouvernement tunisien, il convient désormais d'analyser la légitime place que devrait occuper la jeunesse dans l'organisation politico-sociale de la deuxième République tunisienne.
26/01/2015 13h:29 CET
Abdellatif Mekki, Le Médecin Malgré

Abdellatif Mekki, Le Médecin Malgré Lui

SANTE - Il semble désormais clair que le ministre de La Santé souhaite se refaire une virginité politique sur le dos de l'ensemble du corps médical avant de quitter son poste. Depuis quelques mois, il s'est lancé dans une véritable campagne de diabolisation du corps médical avec comme apothéose de celle-ci cette odieuse loi 38-2013
19/01/2014 19h:58 CET
De la condition de la jeunesse tunisienne (Première

De la condition de la jeunesse tunisienne (Première partie)

RÉVOLUTION - Les débuts de ce que certains ont appelé le "Printemps Arabe" semblaient prometteurs pour la jeunesse tunisienne. Toutefois, le constat actuel de la condition de la jeunesse tunisienne est incontestablement tragique.
05/10/2013 02h:57 CET
Fin ou renouveau du Printemps

Fin ou renouveau du Printemps Arabe

CRISE - J'en appelle à la conscience nationale de tous les intervenants. N'oublions pas que nous sommes tous les membres d'une même entité, la Tunisie, que nous aimons, que nous chérissons et que nous souhaitons protéger de tous les maux. La désunion, les luttes intestines et les guerres fratricides ne sont pas des options que nous pouvons nous permettre de choisir.
01/08/2013 12h:23 CET