Mohamed Fayçal Charfeddine

Mohamed Fayçal Charfeddine

Diplômé de l’IHEC, ayant poursuivi ses études à l'ENA Tunis, ENI Clermont-Ferrand et ENA France (Promotion René Cassin), Mohamed Fayçal Charfeddine s’est destiné à une carrière de fiscaliste.

Il a débuté son parcours professionnel au sein des cabinets de conseil (Big 4 firms) avant de rejoindre les équipes fiscales de certaines multinationales . Il est actuellement directeur fiscal d'un groupe international à l'étranger.

Il est par ailleurs un fervent admirateur du Club Africain où il a eu l'honneur de faire partie de son bureau directeur entre 2006-2008.

Quand le cinéma parle de religion...

Le fait religieux, longtemps cantonné dans la sphère privé, est entrain de retrouver, au fil des jours, une place de plus en plus importante dans le débat public aidé en cela par une actualité géopolitique très intense. Dans ce cadre et le hasard aidant, j'ai eu la chance, récemment, de regarder deux chefs d'œuvres cinématographique où la religion et la foi en sont les principales thématiques et que je me propose de vous faire découvrir.
05/04/2017 14h:24 CET

"Un fauteuil sur la Seine" d'Amin Maalouf

Magnifique est le livre et sublime est la balade dans la mémoire d'une des plus prestigieuses institutions au monde, à laquelle, nous emmène "Un fauteuil sur la Seine", qui n'est autre que celui qu'occupe Amin Maalouf au 23, quai de Conti, siège de l'Académie Française.
30/01/2017 10h:49 CET

Nostalgie quand tu nous tiens. Hommage à nos salles obscures!

C'est vrai que le souvenir est lointain. Ce temps où au lieu des bandes-annonces, on se contentait de quelques clichés murés devant les salles pour imaginer le film. Disparue aussi la placeuse et sa petite torche et son panier de glace (Gervais Esquimaux). Parti aussi ces moments où dans les salles s'échangeaient les premiers baisers et naissaient les premiers amours. (Je peux comprendre que la jeunesse d'aujourd'hui trouve dans ce que je raconte un air de "science-fiction").
03/11/2016 12h:51 CET

Ce que j'ai décidé de faire pour que mon fils de 10 ans soit sur les réseaux sociaux

Chez moi, le choc des générations a d'ores et déjà commencé. Mon fils de 10 ans a une première version de son avenir: devenir "Youtubeur" (...) J'avoue qu'étant papa, je n'étais pas prêt à cela, d'autant plus que je n'ai pas de modèle à copier. Forcément, quand j'avais 10 ans, la seule distraction était la télé et pendant un temps limité.
12/10/2016 22h:02 CET

Qui doit être ministrable dans une Tunisie démocratique?

Dans un souci rupture avec l'histoire politique du pays, les héritiers de la révolution ont fini par bâtir un modèle de gouvernement qu'on peut qualifier d' "alien" politique. Au fond, l'innovation peut effectivement être la solution, mais dans notre présent cas, ce fut un échec.
25/08/2016 11h:34 CET

La crise des valeurs en Tunisie: Le foot comme exemple

Aujourd'hui, nous n'avons pas besoin d'états généraux du sport, mais nous devons, plutôt proclamer un Etat d'urgence moral, dans lequel nous retrouvons nos valeurs universelles, nous le devons pour nous-mêmes et surtout pour nos enfants.
16/06/2016 10h:49 CET

Déplacer sa statue dites-vous? Même Bourguiba serait contre!

Remettre en cause les acquis de l'indépendance, la démocratisation de l'éducation, les droits garantis à nos mères et à nos épouses, ce n'est pas décrédibiliser Bourguiba, c'est porter atteinte à ce que nous sommes, à ce qui fait de nous des Tunisiens. Nous ne devons pas avoir peur, encore moins se laisser piéger par la tentation du symbolisme ridicule. Nous n'avons pas besoin de statue pour savoir qui nous sommes. Nous devons être plus solides que ça.
15/03/2016 10h:52 CET

J'ai 42 ans et je me retrouve en CM1!

ÉDUCATION - L'objectif premier de l'école n'est pas de bien faire ses devoirs, mais surtout d'apprendre. Car si on acquiert du savoir, la réussite est certaine. Le contraire n'est pas toujours vrai. En Tunisie, le comportement de certains parents envoûtés par le culte de la "moyenne" est exaspérant.
15/12/2015 15h:44 CET

Pour que tu ne sois pas terroriste... Lettre ouverte à mon fils de 8 ans

SOCIÉTÉ - J'aurais pu te dire que l'Islam est celui des cinq piliers, de respect des parents, du bien contre le mal et toutes les valeurs nobles que j'ai apprise de mes parents et sur les bancs de l'école républicaine. Les choses ont changé et en tant que père, je me dois d'avoir les réponses sur les contre-vérités qu'on pourrait te faire inculquer.
07/07/2015 16h:57 CET

Lors de "Sidi Romadhan", ces habitudes tu changeras...

RAMADAN - Sidi Romdhan reste un moment unique dans l'année. Les rues désertes à l'approche du Moghreb, les villes qui renaissent la nuit, Hchichet Romdhane, les soirées familiales, les feuilletons tunisiens, etc. Des moments extraordinaires dans lesquels, je continue à croire, la majorité d'entre nous revivent avec beaucoup de plaisir... Puisse cela durer l'éternité... Inchallah!
18/06/2015 12h:42 CET

Huit vérités que j'ai découvertes depuis que j'ai quitté Facebook...

FACEBOOK - Hélas, j'ai quitté Facebook. Non pas pour des considérations idéologiques ou pour montrer une quelconque désapprobation envers les réseaux sociaux, bien au contraire, j'aimais bien Facebook, mais pour des raisons strictement personnelles. Huit vérités que j'ai découvertes depuis que j'ai quitté Facebook...
01/12/2014 11h:21 CET

Pourquoi voter aux élections tunisiennes?

ELECTIONS - Oui, il faut s'inscrire et oui, il faut aller voter. C'est la seule façon pour consacrer notre acquis démocratique et pour faire bouger les choses. En espérant que ces élections soient porteuses d'autre chose que la couleur de l'encre dans laquelle on trempera nos doigts.
18/08/2014 17h:26 CET

Jadis, j'ai rencontré le Lablabi

QUOTIDIEN - Je suis convaincu que la saveur du lablabi est inversement proportionnelle à la propreté du lieu où ce plat est préparé. Le meilleur lablabi est celui servi dans le "No Hygiene Land". L'idée est simple.
07/04/2014 16h:51 CET

Wled Ammar: Une histoire de la cyber-citoyenneté en Tunisie

CINEMA: Wled Ammar est une histoire du cyber-activisme racontée de façon factuelle par ses protagonistes, des jeunes tunisiens qui se sont retrouvés unis, presque par hasard, dans un mouvement de résistance d'un genre nouveau, celui de la "Blogosphère".
13/12/2013 15h:19 CET

Le jour où un(e) Tunisien(ne) sera Nobel

TUNISIE - Passé le demi-sourire qu'une telle suggestion peut faire naître chez certains, si on réfléchit bien, remporter ce prix n'est nullement une question de fierté ou de compétition, mais un choix d'avenir. Voir un jour une Tunisienne ou un Tunisien diplômé d'une université tunisienne ayant conduit ses recherche dans un laboratoire tunisien avoir ce prix devra être l'étoile polaire qui nous guidera tous
26/10/2013 16h:03 CET