profile image

Kamel Bouslama

Journaliste, psychopédagogue et consultant en édition et communication.

Journaliste, psychopédagogue et consultant en édition et communication.
Ces artistes de rue qui sèment la bonne humeur dans le centre

Ces artistes de rue qui sèment la bonne humeur dans le centre d'Alger

Oh non, ce ne sont pas les planches d'une salle de spectacle, ni celles d'un théâtre qu'ils occupent chaque jour, mais seulement un bout de trottoir. Ils, ce sont les artistes de rue que l'on a pourchassé dans un passé récent par ci, mais que l'on applaudit aujourd'hui par là, sur les trottoirs d'Alger.
06/03/2018 09h:25 CET
Au commencement, étaient Les Bedjaia (2ème

Au commencement, étaient Les Bedjaia (2ème partie)

On a dit du nom « Bejaia » que c'était une déformation de « Bekaia », les rescapés, les survivants. Cette théorie n'est pas prouvée. Les populations qui étaient sur le site de Bougie s'appelaient effectivement les « Bedjaia », « Amsyouen » dans l'Antiquité. Mais lorsque le Sultan hammadite En Nacer vint y établir sa nouvelle capitale, B'gaieth la berbère devint naturellement « En Naciria » et prit une place très importante à l'époque. Chose curieuse, la ville restera Bejaia jusqu'à nos jours.
06/04/2017 06h:38 CET
Flânerie printanière dans Béjaïa l'intemporelle (1ère

Flânerie printanière dans Béjaïa l'intemporelle (1ère partie)

Ayant la réputation d'être bien protégée par son immense baie, l'une des mieux abritées du Bassin méditerranée, la ville de Béjaïa ressemble à un sanctuaire, tant la mer y semble toujours calme. L'air y est d'une pureté originelle et la dimension de chaque élément est parfaite.
19/03/2017 07h:27 CET
Trois romans de Saàd Taklit pour décrypter la colonisation (PARTIE

Trois romans de Saàd Taklit pour décrypter la colonisation (PARTIE I)

Voici une modeste contribution au débat, si pénible fût-il actuellement, sur le devoir de mémoire quant aux méfaits de la colonisation française dans notre pays : celui-ci (le devoir de mémoire) ne peut, en effet, s'opposer ni se substituer de façon axiomatique à l'Histoire (...)
25/02/2017 07h:06 CET
Skikda, ravissements d'un promeneur

Skikda, ravissements d'un promeneur solitaire

Skikda ? Un don du ciel. Et le ciel lui manifeste, d'heure en heure, de saison en saison, ses faveurs en portant ses lumières sur l'onde marine et les édifices qui la bordent : reflets bleus, or ou gris ardoisés dans l'eau qui, à son tour, répercute sur les façades des tonalités ocre, rose ou vert pâle.
17/11/2016 09h:45 CET
Cirta, deuxième ville punique après Carthage (3e

Cirta, deuxième ville punique après Carthage (3e partie)

Berceau d'une civilisation trois fois millénaire, Constantine est un concentré d'Histoire universelle. Son emplacement géographique la place au cœur de la Méditerranée, son passé la désigne comme un brillant foyer de culture et ses valeurs de tolérance et d'hospitalité la nomment terre d'accueil et de métissage.
31/10/2016 13h:16 CET
Constantine, un prodigieux destin (2e

Constantine, un prodigieux destin (2e partie)

Comment dire Constantine... Comment raconter la légendaire Cirta qui, tel l'immuable Rhumel, coule toujours dans ses veines... Parce que Constantine est tout un monde et l'on a qu'une seule vie. Il faut se faire une raison...Ou plutôt deux...voire davantage...
26/10/2016 11h:46 CET
Constantine, mémoire « forteresse » (1ère

Constantine, mémoire « forteresse » (1ère partie)

Constantine au petit matin. La lumière naissante du soleil d'octobre adoucit les paysages. Elle confère une poésie tendre aux montagnes qui encadrent l'oued Rhummel dans sa descente vers la capitale de l'Est algérien, lorsque les terres cultivées et les bois s'y rejoignent. Ils font ressurgir des souvenirs oubliés, tableaux vivants de la campagne punique, numide, romaine ou beylicale..
24/10/2016 13h:48 CET
Journées éblouissantes au complexe touristique « Les Andalouses »

Journées éblouissantes au complexe touristique « Les Andalouses » d'Oran

On a beau dire que le littoral algérien est digne d'être cité parmi les plus beaux du Bassin méditerranéen, celui qui constitue la corniche oranaise, sur une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de la flamboyante cité, est tout simplement sublime. Avec, pour emblématique fleuron, l'incontournable complexe touristique « Les Andalouses », ses bungalows, son hôtel et ses restaurants...Et tout cela n'est pas sans raison.
06/10/2016 09h:22 CET
Evocation - Himoud Brahimi dit Momo,

Evocation - Himoud Brahimi dit Momo, "poète-cantilène" de la Casbah

Il est de ces viatiques existentiels qui sont si nobles qu'on ne peut guère leur appliquer les critères habituels sans porter la main à ces viatiques eux-mêmes. Celui que feu Himoud Brahimi, dit Momo, a toujours soutenu de son vivant était tout simplement sublime : devenir l'illuminé de la Casbah.
30/09/2016 08h:48 CET
Islamisme contre islam, le message dévoyé (2e

Islamisme contre islam, le message dévoyé (2e partie)

Pour la première fois sans doute dans l'histoire contemporaine de notre pays, avec cette obligation désormais assumée de retour progressif aux normes universelles à travers les nouveaux programmes scolaires dits de "deuxième génération", il y a peut-être une chance qu'il soit mis fin, dans des délais raisonnables -une à deux décennies au moins-, à cette situation de crises identitaires latentes, multiformes, qu'a vécues notre société jusque dans ses fondements socioculturels les plus solides.
19/09/2016 14h:33 CET
Islamisme contre islam, le message dévoyé (1ère

Islamisme contre islam, le message dévoyé (1ère partie)

La finalité pour cette série de billets étant de redonner le sens exact à des préceptes religieux qui ont été longtemps malmenés, voire falsifiés par les ultraconservateurs et tenants de l'islamisme radical dans un but bien précis : la préservation de leurs intérêts purement politiques, matériels et financiers à travers une mainmise idéologique sur la société, mainmise dans bien des cas adossée à une pratique de la violence et de la terreur.
18/09/2016 09h:01 CET
Plaidoyer pour une éducation civique dans une école

Plaidoyer pour une éducation civique dans une école citoyenne

A travers la récente levée de boucliers islamo-ultraconservatrice contre la ministre de l'Education Nationale et son programme de modernisation de l'école, se profile nettement, sans ambages, un enjeu politique déterminant pour l'avenir de notre pays : le maintien ou non, dans le cadre de la réforme du système éducatif, de matières d'enseignement qui ont jusque-là conduit notre société à l'impasse actuelle et ce, en raison de la compromission, voire la complicité avérée des régimes politiques qui se sont succédé jusqu'à présent. Ici donc, plaidoyer pour une éducation civique dans une école citoyenne enfin débarrassées des miasmes putrides d'une idéologie obscurantiste et rétrograde.
29/08/2016 08h:12 CET
Incivisme, négligences, atteintes à l'environnement, le syndrome algérien (2e

Incivisme, négligences, atteintes à l'environnement, le syndrome algérien (2e partie)

En définitive, si tout le monde, dans notre pays, se plaint depuis belle lurette de l'incurie et de la gabegie générales, personne n'y a encore trouvé remède. Il faut se dire, là encore, que les mêmes causes ne peuvent que produire les mêmes effets : outre l'incivisme criant, devenu proverbial, d'un nombre de plus en plus important de "sous-citoyens", voire de "non citoyens", il va sans dire que l'administration n'y est pas étrangère
07/08/2016 09h:50 CET
Salah le plasticien, versus Hioun le

Salah le plasticien, versus Hioun le graveur

Après quelques années d'absence, Salah Hioun est revenu récemment à Alger dans une somptueuse exposition en galerie. Et, cette fois-ci, c'est la Galerie El Yasmine, située à Dely Ibrahim, qui a eu le privilège d'accueillir les œuvres de l'artiste.
01/07/2016 02h:16 CET