profile image

Jamal Eddine Felhi

Journaliste indépendant

Retraité. Ancien journaliste de l’agence MAP à la rédaction centrale, au bureau régional de Casablanca, et ancien correspondant de l’agence à New York et à Riyad en Arabie Saoudite.

Doctorat 3ème cycle en sciences politiques, Université de Nancy II (France).
L'Arabie saoudite jette le Qatar dans les bras de

L'Arabie saoudite jette le Qatar dans les bras de l'Iran

DIPLOMATIE - Par maladresse diplomatique ou par un mauvais calcul, Riyad, dont l'ambition de leadership au niveau de la région du Golfe et du monde arabo-islamique frôle la démesure, ne s'attendait certainement pas à ce que le Qatar renforce encore davantage ses relations avec l'Iran que les saoudiens considèrent comme leur ennemi juré.
04/07/2017 10h:26 CET
La coalition gouvernementale à l'épreuve d'elle-même...

La coalition gouvernementale à l'épreuve d'elle-même... déjà

POLITIQUE - Constituée de six partis politiques, la nouvelle coalition gouvernementale a donné naissance à un exécutif dont l'assise parlementaire est, à première vue, des plus larges. Et diront certains, des plus confortables. Mais en réalité, elle l'est seulement en apparence. Pour preuve, les critiques des uns et des autres de la majorité ont d'ors et déjà commencé à s'exprimer au grand jour avant même que les choses sérieuses ne commencent.
24/04/2017 07h:47 CET
Six partis au gouvernement... Reste à concocter un

Six partis au gouvernement... Reste à concocter un programme

POLITIQUE - Après plus de cinq mois de tractations entre les dirigeants des partis politiques pour la formation d'une nouvelle coalition gouvernementale, non pas à cause de divergences sur un programme à mettre en œuvre par le prochain exécutif, mais sur la question des formations politiques devant constituer la majorité, le chef du gouvernement désigné, Saad Eddine El Othman, a finalement accepté ce que son camarade, le secrétaire général du Parti justice et développement, Abdelillah Benkirane, a persisté à rejeter jusqu'à sa révocation par le roi.
27/03/2017 06h:19 CET
Le PJDiste qui remplacera Benkirane réussira-t-il là où ce dernier a

Le PJDiste qui remplacera Benkirane réussira-t-il là où ce dernier a échoué?

Le roi a décidé de désigner "une autre personnalité politique du Parti de la justice et du développement en tant que nouveau Chef du gouvernement", et ce "en concrétisation de Sa volonté sincère et de Son souci permanent de consolider le choix démocratique et de préserver les acquis réalisés par notre pays dans ce domaine", lit-on dans le communiqué du cabinet royal rendu public dans la soirée de mercredi.
16/03/2017 08h:15 CET