Hajer Zarrouk

Enseignante chercheuse

Hajer Zarrouk est enseignante-chercheuse. Elle rédige des articles critiques en langue française et arabe traitant de questions sociologiques. Ses deux dernières parutions ont pour thèmes l’identité et le conspirationnisme dans les sociétés arabo-musulmanes.
Féminisme et voile: L'impossible

Féminisme et voile: L'impossible équation

SOCIÉTÉ - Avec la fin de l'esclavage et la réglementation de la prostitution, l'obligation du port du voile devient obsolète et sans fondement. Il reste que depuis le déclin de l'empire arabo-musulman, théologiens et oulémas ne jugent pas utile de réformer les textes relatifs à l'obligation du port du voile.
24/03/2014 12h:04 CET
Tunisie: Racisme, repli identitaire et

Tunisie: Racisme, repli identitaire et "pureté" génétique

TUNISIE - L'exaltation nationaliste de la postindépendance, le conflit palestinien, la parenthèse socialiste et, plus tard, la montée des idéologies fondamentalistes ont progressivement mis fin à trois milles ans de brassage ethnoculturel.
17/03/2014 16h:06 CET
La nécessité de s'ouvrir sur

La nécessité de s'ouvrir sur l'Afrique

AFRIQUE - La corne de l'Afrique compte parmi les régions qui accueillent aujourd'hui le plus d'investissements étrangers, notamment dubaïotes, turcs et marocains. On y trouve plusieurs ambassades de pays arabes, mais pas d'ambassade tunisienne.
05/03/2014 11h:26 CET
Des femmes tunisiennes dans le panthéon

Des femmes tunisiennes dans le panthéon politique

POLITIQUE - Les politiciens "progressistes" se sont trahis et on a découvert que le phallocentrisme masculin n'était pas seulement l'apanage des partis réactionnaires. Il a fallu attendre le cinquième gouvernement et l'euphorie de l'achèvement de la nouvelle Constitution pour qu'on "glisse" timidement une femme dans un poste ministériel d'importance.
03/03/2014 11h:25 CET
Pour la création d'une école républicaine

Pour la création d'une école républicaine tunisienne

ÉDUCATION - Tandis que des écoles coraniques privées pullulent un peu partout dans le paysage tunisien, aussi bien dans les quartiers populaires que dans les quartiers huppés, les républicains ne jugent pas nécessaire de contrecarrer cet endoctrinement infantile.
27/02/2014 09h:20 CET
Apprenons à vivre avec le

Apprenons à vivre avec le terrorisme

TERRORISME - Les Tunisiens doivent appréhender l'attentat terroriste non pas comme la calamité du siècle, mais comme un fait-divers, certes choquant mais pas ébranleur. Il ne s'agit pas de banaliser l'acte terroriste, mais d'apprendre à réagir dignement face à l'horreur de l'événement et à la douleur des pertes humaines.
18/02/2014 10h:31 CET
L'intellectuel tunisien, entre démagogie et

L'intellectuel tunisien, entre démagogie et provocation

SOCIÉTÉ - Un intellectuel est une personnalité publique qui fait usage de son esprit et qui fait part de ses analyses et de ses points de vue sur des sujets divers. Il peut être créateur d'idées et de connaissances ou médiateur, producteur ou consommateur d'idéologies et de doctrines. En Tunisie, la majorité de la classe intellectuelle tunisienne oscille, à mon sens, entre deux catégories distinctes: l'intellectuel démagogue et l'intellectuel provocateur.
16/02/2014 15h:52 CET
L'Afrique est l'avenir économique de la

L'Afrique est l'avenir économique de la Tunisie

ECONOMIE - Alors que le Maroc et la Turquie ont misé sur les pays africains comme terrain d'investissement, la Tunisie n'accorde quasiment aucun intérêt à ce continent pourtant riche en opportunités. Or, dans le marasme économique général, un continent sort du lot et affiche une croissance positive et exponentielle. L'Afrique.
13/02/2014 09h:07 CET
Opposition

Opposition "laïque"?

POLITIQUE - En Tunisie, force est de constater que l'étiquette de la "laïcité" crée un profond malaise chez la plupart des partis de l'opposition. Ces derniers préfèrent ne pas l'inclure dans leur programme et encore moins dans leur communication, de sorte à ne pas heurter la mentalité collective et à rivaliser avec des partis qui ont, de tout temps, fait de la religion leur label.
25/01/2014 16h:51 CET
L'islamisme, secte politique au

L'islamisme, secte politique au pouvoir

IDEOLOGIE - Il n'est pas étonnant de voir les islamistes sunnites s'inspirer du modèle théocratique chiite ennemi. Et pour cause, lors du déclenchement de la révolution iranienne, les islamistes sunnites ont vu concrétiser leur rêve d'Etat islamique et n'hésitent pas, depuis, à feindre le modèle hiérocratique de la secte chiite dans lequel les religieux et les chefs spirituels gouvernent.
18/01/2014 10h:52 CET
L'islamisme, secte religieuse au

L'islamisme, secte religieuse au pouvoir

IDÉOLOGIE - On entend par "islamisme" toute doctrine religieuse qui puise ses notions et ses représentations dans l'islam, mais qui se fonde en même temps sur une lecture purement idéologique des textes sacrés dans le but de l'appliquer en politique, de conditionner la société et d'abolir le droit à la pluralité.
16/01/2014 10h:11 CET
L'émission

L'émission "Andi Mankollek" et la banalisation de la violence faite aux femmes

MEDIA - Les Nations Unis ne cessent de rappeler que la violence faite aux femmes est un drame social et qu'il est essentiel, pour chaque pays, d'œuvrer à le combattre et à l'endiguer. Pourtant, il semble que la télévision tunisienne est encore loin de servir de plate-forme d'initiation et de sensibilisation aux réalités de ce problème. Pire encore, certaines émissions de télé-réalités se transforment en un espace de banalisation, voire de légitimation de la brutalité masculine envers les femmes, en témoigne l'émission "Andi Mankollek" de la chaîne privée Al-Tounsiya.
03/01/2014 10h:50 CET
L'Université tunisienne: Le tombeau de

L'Université tunisienne: Le tombeau de l'élite

SOCIÉTÉ TUNISIENNE - L'élite, dans le sens moderne du terme, revêt une dimension aussi bien participative que symbolique, émotionnelle et intellectuelle. Or, après des années de persécution et de black-out, l'"élite" tunisienne n'est plus qu'un émiettement épars d'écrivains, de critiques et de chercheurs qui ne disposent d'aucune influence. On ne peut expliquer le marasme des intellectuels tunisiens sans remonter à la source principale du problème, c'est-à-dire, à la mentalité générale qui règne sur l'Université tunisienne.
23/12/2013 18h:01 CET
La révolution islamiste

La révolution islamiste douce

SOCIÉTÉ - En Tunisie, la révolution islamiste est en train de prendre le dessus sur les valeurs républicaines qui régressent à vue d'œil. Au niveau de l'espace public, les unités islamistes parviennent à gaspiller l'énergie de l'adversaire en éparpillant ses efforts, et ce à travers la création de plusieurs points d'assauts imaginaires ou insignifiants. Au niveau idéologique, la pensée islamiste arrive à séduire la masse grâce aux carences pédagogiques de l'élite intellectuelle.
17/12/2013 09h:47 CET
Je sais seulement que je ne sais

Je sais seulement que je ne sais rien

SOCIETE - En Tunisie, la prise de conscience d'un certain élitisme intellectuel aurait dû amener les classes cultivées à chercher de nouvelles approches pédagogiques. Au lieu de cela, celles-ci continuent à justifier une hiérarchie où l' "élite" se prévaut de son intelligence par rapport à la masse. Ce conservatisme place nos classes cultivées face à leurs propres contradictions: comment s'octroyer la mission de "ré-instruire" l'autre alors qu'on censure, d'emblée, le récepteur en dénigrant ses facultés cognitives?
07/12/2013 03h:09 CET
Tunisie: Où est passée la culture

Tunisie: Où est passée la culture républicaine?

SOCIÉTÉ - Le mérite qu'on pourrait attribuer à la chute du régime de Ben Ali est d'avoir dévoilé les tares de la société tunisienne. Durant plus de vingt ans, ces travers ont été adroitement dissimulés aux yeux de la communauté internationale et aux yeux des Tunisiens eux-mêmes.
28/11/2013 09h:32 CET
Les partis islamistes: Le cheval gagnant du néolibéralisme

Les partis islamistes: Le cheval gagnant du néolibéralisme américain

ECO - Les régimes islamistes sont les poulains du néolibéralisme américain. Ils partagent les mêmes visions capitalistes de l'économie, les mêmes visions d'une société où seule l'élite prédomine, ainsi que la même haine envers les idées de gauche. Si l'on pense que la Tunisie est le laboratoire du "printemps arabe", elle se révèlerait être, en premier lieu, le laboratoire d'une nouvelle version de la stratégie du choc.
15/11/2013 10h:05 CET
La révolution tunisienne est-elle un tremplin vers le

La révolution tunisienne est-elle un tremplin vers le néolibéralisme?

ECO - Bien qu'elle ait été massivement sollicitée, la fin brutale de cinquante ans de dictature a de toute évidence créé l'effet d'une bombe en Tunisie. Dans l'atmosphère de troubles et de tensions qui a succédé au 14 janvier, les signes d'hébétement collectifs sont visibles et quantifiables jusqu'à nos jours. C'est alors que de nouveaux acteurs entreraient en scène pour influer sur la destinée de la société tunisienne.
13/11/2013 10h:03 CET
Le

Le "salafisme progressiste"

SOCIÉTÉ - La mythologie "progressiste" suit la même structure que celle de l'idéologie islamiste. Si cette mythologie est en adéquation avec le passéisme et l'utopisme de l'imaginaire islamiste, elle s'avère inadéquate à l'imaginaire progressiste fondamentalement tourné vers la réforme et le nouveau. Le "progressisme" tunisien se cramponne ainsi à une forme de salafisme qui traduit une pensée créative en crise.
08/11/2013 12h:37 CET
Droite et gauche en Tunisie: La crise des

Droite et gauche en Tunisie: La crise des idéologies

POLITIQUE - En Tunisie, le caractère récent de l'échiquier politique, l'initiation à la démocratie et les enjeux électoraux qui vont modifier la société tunisienne et fixer sa typographie politique constituent, probablement, l'une des causes de l'effacement du clivage droite-gauche.
04/11/2013 01h:50 CET