profile image

Farhat Othman

Juriste, politiste, chercheur en sociologie et ancien diplomate

Farhat Othman est juriste, politiste et chercheur en sociologie. Ancien diplomate écarté du métier par la dictature, il est un militant humaniste et cyberactiviste, animant, entre autres, le blog : Tunisie Nouvelle République Après : «Les Accords franco-arabes», «Guérir l'Alzheimer. Manifeste hors poncifs», une approche humaine de l'Alzheimer, et deux premiers opus (l'apostasie et l'homosexualité) d'une série sur l'islam postmoderne : «Pour le renouvellement du Lien indéfectible», ses récentes publications sont un essai en arabe sur l'Alzheimer, soi-disant maladie, et en français : fresque historique sur «Les Origines de l'islam», trilogie sur «Ces tabous qui défigurent l'islam», essai sociologique sur la libido maghrébine «Érosensualité arabe», «message spirituel d'Ihsane jarfi pour l'abolition de l'homophobie en islam», opéra bilingue «Tunisie re-belle», trilogie politique sur «l'Exception Tunisie» et Journal d'Alzheimer, «Aloïs, mon amour!»
Une majorité pour la

Une majorité pour la patrie

Il est bien temps que le président de la République, qui est -- rappelons-le, à qui voudrait l'oublier -- le président de tous les Tunisiens, dispose enfin d'une majorité qui soit en mesure d'initier les réformes impératives qui s'imposent.
20/10/2016 10h:36 CET
Jemna: L'exemple à suivre ou quand l'État se

Jemna: L'exemple à suivre ou quand l'État se trompe

Quel meilleur moyen de le faire que de s'inspirer de ce qui vient de se passer à Jemna afin non pas de le dénoncer comme le font certains responsables, mais de le généraliser aussi bien aux cas similaires qu'à la gestion de toutes les communes.
12/10/2016 09h:29 CET
Pourquoi la Tunisie est encore en

Pourquoi la Tunisie est encore en panne?

La Tunisie est en panne, personne ne le contestera. Il n'empêche qu'on s'accorde volontiers à parler de la capacité phénoménale du pays à s'adapter; et on trouve le Tunisien sinon intelligent, du moins débrouillard. On a même vu, en politique, le consensus triompher in extremis. Et c'est une constante du pays. Alors, pourquoi est-il encore en panne?
09/10/2016 10h:36 CET
Amère victoire des islamistes au

Amère victoire des islamistes au Maroc?

Les résultats, certes encore partiels, donnent la victoire au parti sortant, tout en confirmant la montée inexorable du parti qui devait les remporter selon un scénario qui n'a finalement pu être concrétisé. Ce ne serait que partie remise.
08/10/2016 12h:26 CET
Quelle vérité sur la crise

Quelle vérité sur la crise Pétrofac?

Au vrai, la crise Petrofac est celle de la décision politique en ce pays; c'est la crise de toute la politique qui manque de l'essentiel qui fait la noblesse de la pratique politique, et qui est l'éthique.
23/09/2016 10h:58 CET
Ces nouveaux mécréants qui refusent

Ces nouveaux mécréants qui refusent "Muhammad, le messager de Dieu"!

La création est libre en Tunisie et sa diffusion l'est aussi et il ne doit y avoir aucun empêchement, sous forme d'autorisation préalable, pour empêcher la diffusion du film en question. La censure a vécu en une Tunisie où il ne doit y avoir plus de place pour les esprits rétrogrades voulant vainement empêcher le Tunisien de juger de lui-même ce qui lui convient et ce qui ne lui convient pas!
15/09/2016 12h:59 CET
Aïd-el-Kébir: Est-ce vraiment une fête

Aïd-el-Kébir: Est-ce vraiment une fête religieuse?

C'est l'Aïd-el-Kébir, une importante manifestation religieuse en islam, normalement couplée au pèlerinage. Aussi est-ce surtout une occasion de piété! Or, on ne voit et on n'entend que des actes et propos lénifiants où il n'est nulle place à la foi et à la ferveur spirituelle, ou alors juste de fausses apparences de religiosité qui ne trompent plus personne.
12/09/2016 17h:45 CET
Fête du sacrifice: Religion ou

Fête du sacrifice: Religion ou commerce?

Il est bien temps d'éclairer les Tunisiens sur cette vérité ignorée ou tue: que le sacrifier hors de l'enceinte de la Mecque n'est en rien une obligation de l'islam.
06/09/2016 11h:17 CET
Pour une nouvelle politique en

Pour une nouvelle politique en Tunisie

Le gouvernement Chahed qui a pris officiellement le pouvoir hier est-il celui d'un nouveau départ politique en Tunisie ? C'est autant avec la langue de bois d'antan que de l'inertie qu'il devait rompre. S'il a apparemment réussi l'épreuve de la parole vraie, il lui reste à relever le défi de la rupture avec l'immobilisme.
31/08/2016 13h:43 CET
Gouvernement Chahed: il faut transformer

Gouvernement Chahed: il faut transformer l'essai!

Avec le vote de confiance au gouvernement Chahed au parlement, c'est la réussite de l'initiative présidentielle qui est consacrée. Mais ce n'est qu'un essai qu'il reste à transformer.
28/08/2016 08h:52 CET
Commerce de la religion et marchandisation de la

Commerce de la religion et marchandisation de la vie

Tout porte à croire que le vent politique est en train de tourner en Tunisie. On sait qu'il n'est pas plus facile en politique que de changer de partenaire. Surtout pour choisir le plus éthique tout en étant le plus sûr garant des intérêts basiques! C'est ce que les plus lucides à Ennahdha sont en train de vérifier auprès de son soutien stratégique américain, de moins en moins satisfait de sa jonglerie politicienne périmée.
22/08/2016 11h:16 CET
Quelle triste fête de la

Quelle triste fête de la femme!

Que saisissant de mélancolie fut le spectacle donné par la fête de la femme en ce 13 août! Symptomatique des maux de la Tunisie, il est bien meilleur que tous les mots, ô combien nécessaires pourtant pour identifier les vrais maux du pays. On s'en moque cependant, continuant à se gargariser de langue de bois!
14/08/2016 12h:24 CET
La Tunisie dans

La Tunisie dans l'OTAN?

À cette question légitime répond par la positive un intellectuel tunisien installé aux États-Unis. Et c'est illégitime au vu des réalités actuelles de la Tunisie. C'est même l'illustration évidente de la déconnexion, par rapport à l'état du pays, de nos élites, y compris celles se présentant comme modernistes.
12/08/2016 09h:44 CET
Une majorité pour les Tunisiens à 15

Une majorité pour les Tunisiens à 15 ans?

La majorité actuelle de 18 ans ne cadre plus avec la maturité de plus en plus précoce des Tunisiennes et des Tunisiens; n'est-il pas temps de l'abaisser à 15 ans dans le cadre de la consécration de l'émancipation sociale dans le cadre de la transformation de la Tunisie?
08/08/2016 09h:02 CET
Sauver d'urgence la jeunesse

Sauver d'urgence la jeunesse tunisienne!

En reconnaissant le droit citoyen à la dignité à travers des lois respectueuses de la vie privée, on revitalisera fatalement la souveraineté populaire manifestée d'abord et avant tout par des droits et des libertés dans tous domaines, à commencer par celui de la vie privée.
03/08/2016 10h:14 CET