Bachir Dahak

Docteur en droit
Une guerre contre les civils n'est pas une guerre

Une guerre contre les civils n'est pas une guerre civile

Voilà comment un historien averti, Omar Carlier, décrit cette triste période: "Cette guerre intérieure (...) reste une guerre spécifiquement algérienne. Une guerre entre algériens, et surtout entre certains algériens. Une guerre dépourvue (..) de la netteté terrible des guerres civiles où, comme en Espagne ou en Grèce, s'affrontent deux camps (...)"
09/08/2017 16h:43 CET
L'affaire Leila Sidhoum ou les dégâts d'une police de la

L'affaire Leila Sidhoum ou les dégâts d'une police de la pensée

La <a href="http://www.huffpostmaghreb.com/2017/07/02/censure-sciences-politiqu_n_17368404.html" target="_hplink">triste mésaventure vécue par Leila Sidhoum suite à la soutenance de sa thèse</a> intitulée :"Rôle de l'élite au pouvoir dans le processus de transition démocratique en Algérie 1989-2016", est bien la preuve, ou du moins une preuve supplémentaire
26/07/2017 09h:55 CET
Quand la vie associative prend tout son

Quand la vie associative prend tout son sens

Il y a parfois des projets associatifs dont la dimension humain nous rassure et nous réconcilie avec cette insondable capacité des Algériennes et des Algériens à aller au-delà du possible, au-delà de l'imaginable dès lors qu'il s'agit de sauver la vie d'enfants malheureux doublement frappés par la précarité sociale et l'imminence de la maladie. Ici, plus spécifiquement le cancer.
25/02/2016 18h:28 CET
L'année 1974: un tournant essentiel en

L'année 1974: un tournant essentiel en Algérie

L'assassinat d'Ahmed Medeghri en décembre 1974 fait partie de ces épisodes mystérieux et peu étudiés dans l'histoire récente du pays, à l'instar de celui de Mohamed Khemisti , M.Seddik Benyahia ou Kasdi Merbah.
02/10/2015 01h:09 CET
Bonne fête

Bonne fête ?

Quand on lit ou relit la superbe <a href="http://blog.oratoiredulouvre.fr/2014/10/tres-profonde-lettre-ouverte-au-monde-musulman-du-philosophe-musulman-abdennour-bidar/" target="_hplink">lettre ouverte d'Abdennour Bidar</a> qui nous remet les yeux en face des trous en diagnostiquant lucidement les errances et les contradictions de l'Islam, peut-on encore sincèrement se souhaiter bonne fête ?
25/09/2015 07h:53 CET
De nouveau, la stratégie du

De nouveau, la stratégie du bourourou!

Alors que tous les partis politiques, associations ou organisations de la société civile sont régulièrement confrontées aux tracasseries bureaucratiques et policières pour la tenue de la moindre réunion publique, des islamistes algériens, dont la généalogie salafiste et radicale est incontestable, organisent tranquillement de véritables assises pour la refondation de leur mouvement.
07/09/2015 00h:08 CET
Quelque part en

Quelque part en Afrique.....

Quelque part en Afrique, la déchéance imprévisible d'un homme de pouvoir ne finit pas d'intriguer. Imaginez un homme élégant, doté de bons diplômes européens et dont le parent, leader politique plus rusé que les autres hommes politiques de son pays, longtemps réduit à l'opposition, triomphe brusquement aux élections présidentielles de son pays. La première fois qu'il s'en était approché c'était en 1978.
06/09/2015 18h:52 CET
Trois destinées, un seul pays:

Trois destinées, un seul pays: l'Algérie

ALGERIE - C'était bien la vocation de l'Association Coup de Soleil de provoquer une rencontre aussi inédite qu'improbable entre ces trois destinées algériennes entre 1830 et 1962
19/06/2014 11h:16 CET
Rue

Rue Darwin

Je sors ce matin de la lecture, et en partie relecture, de la "Rue Darwin" et j'ai encore cette curieuse impression d'être convoqué tout à l'heure aux fouilles pour retrouver le cadavre enfoui de Farroudja, cette sorte de mère-monde, véritable disque dur de plusieurs histoires enchevêtrées et à tiroirs multiples, matrice finale de la saga du phalanstère, aussi bien ancrée dans le bled que dans la ville, véritable coffre-fort de mémoires douloureuses, tapie dans l'obscurité de son bidonville mais ô combien aimante et pugnace.
18/06/2014 10h:18 CET