profile image

Aurelie Salvaire

Social entrepreneur, connector and catalyst. Founder of The A Factor and Shiftbalance. Past curator of TEDxBarcelonaWomen.

Diplômée d'HEC Paris en 2001, Aurélie est engagée depuis de nombreuses années dans l'innovation sociale. Elle a notamment collaboré avec Oxfam Espagne, Ashoka France, et Unreasonable institute. <br> <br> Principale organisatrice des <a href="http://tedxbarcelonawomen.com/" rel="nofollow">TEDxBarcelonaWomen</a>, <a href="http://tedxbarcelonaed.com/" rel="nofollow">TEDxBarcelonaEducation</a> <br> et <a href="http://tedxbarcelonachange.com/" rel="nofollow">TEDxBarcelonaChange</a>, elle a coaché plus de 100 intervenants TEDx en français, en anglais et en espagnol depuis 2012. <br> <br> Fondatrice de <a href="http://www.shiftbalance.org/" rel="nofollow">Shiftbalance</a>, think tank sur l’égalité des genres, elle souhaite donner de la visibilité à celles et ceux qui changent le monde. <br> <br> Son organisation <a href="http://www.theafactor.org/" rel="nofollow"> The A Factor</a> organise ainsi des ateliers de storytelling ou de diversité, des événements d'innovation sociale et des voyages d'apprentissage dans des pays émergents. <br> <br> Son moteur: identifier et diffuser des solutions concrètes aux déséquilibres persistants! <br> <br> Plus d’informations sur : <br> <a href="http://www.theafactor.org/who-we-are/" rel="nofollow">http://www.theafactor.org/aurelie/ </a> <br> <a href="https://www.linkedin.com/in/asalvaire" rel="nofollow">http://www.linkedin.com/in/asalvaire</a>
Aswat Nissa, la voix des femmes

Aswat Nissa, la voix des femmes tunisiennes

La route reste longue pour les féministes en Tunisie, comme partout ailleurs... Espérons que les élections municipales de Novembre 2016 sauront changer la donne et qu'Aswat Nisaa saura faire entendre la voix des citoyennes du pays!
24/03/2016 05h:46 CET
Ne me libère pas, je m'en

Ne me libère pas, je m'en charge

Aujourd'hui, des jeunes hors des mouvements féministes traditionnels souhaitent donner une voix à leurs préoccupations, et notamment avec des blogs ou des pages Facebook de témoignages tels que Qandisha au Maroc, Les chroniques de Yamna ou Sawt Nssa en Algérie ou Hendoudfree en Tunisie. Ces jeunes réagissent à la léthargie du mouvement féministe élitiste et utilisent les nouveaux media.
03/03/2016 04h:48 CET