profile image

Akram Belkaïd

Journalist and Essayist

Spécialiste du monde arabe, des questions énergétiques et d'économie internationale. Dernier ouvrage paru: Retours en Algérie (éditions Carnets nord, Paris, 2013).
La chronique du blédard : Nom et

La chronique du blédard : Nom et prénom

Au milieu des années 1990, Lotfi Belhassine, patron et fondateur de la compagnie aérienne Air Liberté décide de jeter l'éponge. on pas qu'il s'agisse, pour ce franco-tunisien au verbe haut, d'abandonner les affaires. Son renoncement est tout autre. Malgré ses efforts et ceux des communicants qu'il emploie, l'affaire est perdue.
27/01/2018 09h:36 CET
La chronique du blédard: Céline, les musulmans et

La chronique du blédard: Céline, les musulmans et l'antisémitisme

Je relève souvent dans les médias français des affirmations à l'encontre de peuples du sud et de l'est de la Méditerranée qui me laissent songeur. J'y vois l'expression condensée de ce que l'on pourrait qualifier de vision asymétrique où celui du nord regarde son voisin du sud avec, non seulement, de la condescendance mais aussi de la défiance et une mise en accusation systématique à propos de certains sujets épineux.
25/01/2018 12h:59 CET
La neutralité du Net en

La neutralité du Net en péril

Internet est-il un service public ou une ressource marchande ? C'est la question qui est désormais posée avec la décision, aux Etats-Unis, de la Commission fédérale des communications (FCC, Federal Communications Commission) de mettre fin au principe de neutralité de la Toile.
24/12/2017 11h:35 CET
Le non-Maghreb et son

Le non-Maghreb et son coût

Dans les années 1980, c'est une initiative diplomatique saoudienne qui a exhorté Algériens et Marocains à renouer. Depuis, et malgré la dégradation des relations régionales, aucune démarche d'envergure n'a été entamée, y compris de la part de partenaires européens. A croire que le non-Maghreb convient finalement à tout le monde
16/12/2017 15h:27 CET
Désordre

Désordre stratégique

Ce n'est pas une nouveauté. La situation internationale est marquée du sceau de l'incertitude ce qui n'est pas sans générer de l'inquiétude. Les problèmes globaux qui existaient il y a un an, c'est-à-dire avant l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, sont, non seulement persistants mais ils ont été aggravés par l'arrivée du milliardaire à la Maison-Blanche.
21/10/2017 10h:05 CET
Une indécente

Une indécente propagande

La diffusion, il y a quelques jours, d'images atroces par la télévision nationale est d'abord une grave faute journalistique. Avant même d'aborder l'implication politique de ce dérapage, il y a donc cet aspect éthique à évoquer.
08/10/2017 12h:24 CET
Pétrole, fonds souverain, occasion gâchée et

Pétrole, fonds souverain, occasion gâchée et diversification

Face à la dégradation des finances publiques, nombre de responsables algériens espèrent que le marché pétrolier repartira à la hausse et que cela règlera les problèmes actuels. "Ça montait, c'est descendu, ça remontera", tel est leur raisonnement et c'est le même en vigueur depuis plusieurs décennies.
03/10/2017 11h:45 CET
La chronique du blédard : Ici, là-bas ou ailleurs

La chronique du blédard : Ici, là-bas ou ailleurs ?

Arrive un moment où n'importe quel membre de la diaspora algérienne se pose la question suivante : suis-je désormais d'ici, comprendre le pays d'accueil, ou suis-je toujours et encore de là-bas, autrement dit le bled ?
09/09/2017 09h:03 CET
Le Qatar, Neymar et

Le Qatar, Neymar et l'hubris

Si un patron peut gagner en un an l'équivalent de plusieurs siècles de salaires de ses employés, pourquoi faudrait-il s'étonner qu'un club dépense une fortune pour se payer un joueur (lequel a quelques talents contrairement à pléthore de patrons surpayés)? Comme toujours, le football n'est rien d'autre qu'un simple miroir du monde dans lequel nous vivons.
11/08/2017 11h:35 CET
Aux Amis du Nord qui

Aux Amis du Nord qui pigent

Toutes les minorités, où qu'elles soient, sont confrontées à ce genre de problème. Cela vaut, par exemple, pour les communautés d'origine maghrébine qui vivent en France. Il peut s'agir de racisme, d'inégalités sociales ou, c'est plus récent, d'islamophobie. Dans tous les cas, la tenue d'un discours protestataire, revendicatif, ou tout simplement intransigeant finit tôt ou tard par indisposer y compris dans les cercles les plus progressistes
04/08/2017 10h:14 CET

"Oligarques", devises et confiance

Que penser de ces opérateurs qui créent des entreprises à l'étranger pour en être les (uniques) clients ? Que penser de ces nombreuses informations à propos d'importations surfacturées par les fournisseurs étrangers ?
29/07/2017 07h:42 CET
Radiohead, BDS, le monde arabe et la

Radiohead, BDS, le monde arabe et la Palestine

Des régimes, et non des moindres, on pense à ceux de l'Arabie saoudite et de ses vassaux, semblent ne rêver que d'une seule chose : normaliser leurs relations avec Israël voire lui faire allégeance pour s'assurer un nouveau statut international ou une protection (contre l'Iran, dans le cas du royaume wahhabite). Tout cela brouille les analyses et les perceptions.
23/07/2017 13h:26 CET
Un 14 Juillet

Un 14 Juillet 1953

Longtemps avant les tueries du 17 octobre 1961 et du 8 février 1962 dans la capitale française, il y a eu 14 juillet 1953. Savez-vous à quoi renvoie cette date?
15/07/2017 15h:44 CET
Une des nouvelles de

Une des nouvelles de "Pleine lune sur Bagdad: « Après le chemin...

La vieille femme s'exécute. Elle va dans la cuisine et ne reviens que lorsque l'enfant la rappelle en lui tendant le parchemin. Elle lit le texte et se fige. Elle relit encore et encore puis décline les phrases à voix haute. Il lui faut répéter les mots à plusieurs reprises. Des hoquets et des sanglots étouffés l'empêchent de respecter la prosodie qui s'impose. « Et nous, balbutie-t-elle... Et nous, nous aimons la vie... Et nous, nous aimons la vie autant que possible. Nous dansons entre deux martyrs. Nous aimons la vie autant que possible. Là où nous résidons, nous semons des plantes luxuriantes et nous récoltons des tués. » La grand-mère essuie ses larmes silencieuses. Elle passe sa main dans les cheveux de sa fille puis lui ordonne d'aller se coucher. A l'extérieur, on entend des sifflets et poindre le grondement des bulldozers.
22/06/2017 09h:20 CET
Faire société pour prévenir le

Faire société pour prévenir le pire

Dans les communautés de cultures musulmanes qui vivent en Europe, il y a une évidente tentation de repli sur soi ou de détachement. Dire "je n'ai rien à voir avec ces fous, je ne vois pas pourquoi je me sentirai concerné" est fondé et il ne faut certainement pas éprouver une culpabilité qui n'a pas lieu d'être
29/05/2017 12h:31 CET
De la colonisation, de ses crimes et de la

De la colonisation, de ses crimes et de la repentance

J'ose faire ce rêve. Le 19 mars 2030, à quelques semaines du centenaire de la prise d'Alger par les troupes du général de Bourmont, un président de la République française, peut-être une femme, prononcera à Alger un discours historique devant les députés de l'Assemblée nationale algérienne. Un discours où ce président, la voix chargée d'émotion, demandera officiellement pardon aux Algériens pour les cent trente-deux années de colonisation infligées par la France à leur pays, de 1830 à 1962.
24/02/2017 15h:33 CET
Attrapages

Attrapages métropolitains

"Madame, crie-t-il, j'ai payé un abonnement mensuel. Ce matin, on me dit que les transports sont gratuits, je veux que l'on me rembourse cette journée. Je ne vois pas pourquoi je paierais alors que c'est gratuit pour les autres. L'employée ouvre de grands yeux incrédules. Mais, dit-elle, ce n'est gratuit qu'aujourd'hui. Demain, s'il n'y a plus de pollution, le transport sera payant"
20/01/2017 12h:57 CET
L'hôte du

L'hôte du Chenoua

Il y a des gens qui personnifient l'hospitalité et d'autre pas. Il est question ici de cette hospitalité telle qu'elle s'entendait dans les pays du Sud. Celle dont la table des lois stipule que l'on peut arriver et repartir à sa guise. Que celui qui vient pour le couvert, et parfois pour le gite, est lui-même un hôte et que l'on serait bien mesquin de ne rien partager avec lui. Impossible de fixer des horaires d'arrivée ou de départ contrairement à ce que certaines méchantes blagues racontent en Algérie à propos des habitants de Blida. Bien sûr, cette générosité conviviale implique nombre de désagréments.
13/01/2017 13h:00 CET