Aït Benali Boubekeur

Je mène modestement des recherches sur le mouvement national algérien.

Résidant en France depuis 2002. Il est passionné par les sujets d'histoire, notamment celui de la guerre d'Algérie.
Un membre du présidium ne devrait pas dire

Un membre du présidium ne devrait pas dire cela

En parlant de putsch au FFS, Rachid Hallet rend la séparation inévitable. Bien qu'il tienne toujours à son statut jusqu'aux prochaines assises, il n'en reste pas moins que sa sortie médiatique -si l'on s'en tient au fonctionnement des partis- ne fait qu'aggraver son cas. Du moins, je crois que cette sortie rendrait son cas indéfendable.
09/12/2016 13h:23 CET
La préparation du hold-up de la Grande poste d'Oran en

La préparation du hold-up de la Grande poste d'Oran en 1949

"[Le hold-up de la poste d'Oran] profitera au mieux à Ahmed Ben Bella, à qui on attribuera pendant très longtemps, lui-même ne démentant pas ce récit, la totalité ou presque du mérité de son organisation et de sa mise en œuvre, notamment au détriment d'Ait Ahmed. D'où, pour partie, l'aura dont il bénéficiera plus que tout autre", Stora et de Rochebrune dans "La guerre d'Algérie vue par les Algériens"
10/11/2016 11h:17 CET
Le constat sans concession du premier secrétaire national du

Le constat sans concession du premier secrétaire national du FFS

Pour sa première intervention publique, le nouveau premier secrétaire national du FFS, Abdelmalek Bouchafa, remet les pendules à l'heure en clarifiant les positions du parti. En retraçant laconiquement le parcours du pays depuis l'indépendance, il décrit, sans fard ni acrimonie, les facteurs qui empêchent le pays de retrouver la stabilité.
16/07/2016 22h:56 CET
Affaire Matoub : quelle issue sans une justice autonome

Affaire Matoub : quelle issue sans une justice autonome ?

Dans l'affaire Matoub Lounès, lâchement assassiné le 25 juin 1998, il est inutile de chercher les raisons qui empêchent l'éclosion de la vérité. En Algérie, on a l'habitude. Les enquêtes sur les assassinats politiques n'aboutissent jamais. Cela ne veut pas dire que la vérité ne jaillira pas un jour.
25/06/2016 12h:46 CET
Décryptage de l'interview de Mohand Amokrane

Décryptage de l'interview de Mohand Amokrane Cherifi

Dans une interview sans complaisance, accordée au journal <em>El Watan,</em> Mohand Amokrane Cherifi, membre du présidium du FFS, assène des vérités que seuls les grands visionnaires sont capables d'en faire. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le diagnostic est à la hauteur des enjeux de la crise que traverse le pays.
12/06/2016 15h:15 CET
Le congrès de Tripoli: la fin du consensus

Le congrès de Tripoli: la fin du consensus révolutionnaire

La victoire du peuple algérien sur le colonialisme laisse un goût amer à cause du jeu trouble de certains dirigeants de la révolution. En effet, le premier congrès national du FLN, qui s'est tenu deux mois après la signature des accords de cessez-le-feu, tourne malheureusement au fiasco.
29/05/2016 13h:56 CET
Pour la énième fois, le FFS tire la sonnette

Pour la énième fois, le FFS tire la sonnette d'alarme.

Dans sa dernière résolution, issue de son conseil national du 20 mai 2016, le FFS dresse un tableau peu reluisant de la situation nationale. Bien que le pouvoir tienne un discours rassurant, pour le FFS, "ces campagnes détournent l'attention de l'opinion publique des défis et des enjeux qui engagent l'avenir du pays".
27/05/2016 19h:07 CET
L'affaire El Khabar : les enjeux d'une succession en dehors du

L'affaire El Khabar : les enjeux d'une succession en dehors du peuple

Dans les pays où le droit prime sur les intérêts de clans, une affaire, comme celle d'El Khabar, serait une simple transaction commerciale. En effet, malgré les états d'âme des adversaires d'un tel acte commercial, il n'en reste pas moins que les groupes de presse sont le domaine des grandes fortunes.
24/05/2016 09h:17 CET
19 mai 1956: les étudiants rejoignaient en masse les

19 mai 1956: les étudiants rejoignaient en masse les djebels

La grève générale du 19 mai 1956, déclenchée à l'initiative de la section d'Alger de l'Union Générale des Etudiants Musulmans Algériens (UGEMA), a été une preuve, s'il en fallait encore une, de l'engagement massif des étudiants Algériens pour la cause nationale indépendantiste.
19/05/2016 18h:32 CET
8 mai 1945 : la bataille du

8 mai 1945 : la bataille du drapeau

"Il est difficile de faire entendre au colon européen qu'il existe d'autres droits que les siens en pays arabe et que l'indigène n'est pas taillable et corvéable à merci", lit-on dans un rapport de Jules Ferry de 1884.
07/05/2016 14h:19 CET
Comment éviter à l'Algérie un scénario

Comment éviter à l'Algérie un scénario chaotique?

La célébration du 20 avril a permis la levée du voile sur plusieurs zones d'ombre. Désormais, on peut dire, sans le moindre risque de se tromper, que les intentions de Ferhat Mehenni et de son mouvement sont belliqueuses et sont surtout de nature à déstabiliser tout le pays.
02/05/2016 23h:58 CET
Il y a 71 ans,

Il y a 71 ans, "la fête du Travail" est célébrée dans le sang

La défaite du nazisme, en 1945, n'annonce pas hélas les meilleurs jours pour tous les peuples. En effet, malgré la participation des "indigènes" à l'effort de guerre, le système colonial ne compte pas rendre la liberté aux peuples qu'il subjugue.
01/05/2016 18h:05 CET
Tweet de Manuel Valls : quelle est la part du complot

Tweet de Manuel Valls : quelle est la part du complot ?

Après la diffusion des images du chef de l'État, Abdelaziz Bouteflika, le montrant dans un état lamentable, les officiels Algériens crient au scandale. Au fond, de quel complot s'agit-il ? Bien qu'il puisse y avoir une arrière-pensée de la part du diffuseur de la vidéo, en l'occurrence Manuel Valls, il n'en reste pas moins qu'elle n'est ni inventée ni retouchée. Donc, il s'agit bien d'une vidéo traduisant la réalité.
24/04/2016 23h:47 CET
Le changement ne doit pas amener le

Le changement ne doit pas amener le chaos

Si le changement consiste à faire tomber le régime en place, il faudra s'attendre à ce que la crise s'installe durablement. De la même façon, le maintien du statu quo est, dans l'état actuel des choses, la pire des solutions, voire un choix mortifère.
20/04/2016 10h:34 CET
Le 20 avril est indissociable de l'histoire

Le 20 avril est indissociable de l'histoire nationale

Les événements du 20 avril 1980 constituent, pour l'Algérie, la reprise de la contestation politique post-indépendance. En effet, après la fin de la crise de l'été 1962 et ses prolongements jusqu'au coup d'État du 19 juin 1965, le régime, dirigé d'une main de fer dans les années 1970 par Houari Boumediene, a repris le contrôle sur l'ensemble de la société.
17/04/2016 11h:19 CET
Retour de Chakib Khelil : le peuple a le droit de tout

Retour de Chakib Khelil : le peuple a le droit de tout savoir

Le retour de Chakib Khelil est la preuve que la justice algérienne n'est qu'un instrument entre les mains des hommes forts du régime. Cela dit, dès le début de l'affaire, ils sont rares les observateurs qui ont cru à la gestion transparente du dossier.
12/04/2016 12h:09 CET