profile image

Abdellah Tourabi

Researcher, journalist and columnist

Chercheur, journaliste et chroniqueur
Le Rif, le poids de

Le Rif, le poids de l'histoire

HISTOIRE - C'est avec un mélange curieux de fierté et d'admiration, mais aussi de déception et d'amertume, que l'on peut regarder les images de la manifestation d'hier à Al Hoceima. Tout d'abord, il y a cette fierté de voir des milliers de nos concitoyens du Rif descendre dans les rues, revendiquer des droits, sans violence ni heurts. Une véritable leçon de citoyenneté.
19/05/2017 09h:40 CET
Gouvernement: comment concilier ce qui paraît être

Gouvernement: comment concilier ce qui paraît être inconciliable?

POLITIQUE - "'Ton père est tombé de son âne!' - 'C'est normal, en sortant de chez lui, il y était assis de travers'". Tout le monde connaît ce proverbe marocain qui décrit le mieux l'attelage gouvernemental actuel. Ce gouvernement porte en lui toutes les conditions et les raisons de faiblesse, d'incohérence et d'implosion.
06/04/2017 11h:45 CET
Qu'on l'aime ou qu'on le déteste, Benkirane est le phénomène politique des 10 dernières

Qu'on l'aime ou qu'on le déteste, Benkirane est le phénomène politique des 10 dernières années

POLITIQUE - Qu'on l'aime ou qu'on le déteste, qu'on soit d'accord avec son style ou qu'on le rejette complètement, Abdelilah Benkirane est sans doute l'homme politique le plus doué, étincelant et phénoménal des dix dernières années. Si la politique au Maroc était un sport, il serait Lionel Messi: trois élections successives où il a marché sur ses adversaires, et cinq ans à la tête du gouvernement, sans perdre un gramme de sa popularité. Ses meetings ressemblaient à des concerts de rock, où il pouvait galvaniser les foules et les faire rire et crier son nom.
17/03/2017 06h:04 CET
Arrêter de vendre la burqa au Maroc, une absurdité

Arrêter de vendre la burqa au Maroc, une absurdité totale

Le débat sur l'interdiction de la Burqa au Maroc est une absurdité totale. Aucune autorité au monde n'a le droit d'imposer à une femme ou un homme l'habit qu'il doit porter dans sa vie quotidienne, sauf quand il s'agit évidemment d'uniformes. Cela relève de sa vie personnelle, de ses choix individuels et de sa liberté.
10/01/2017 09h:41 CET
Dans ce pays, tout n'est pas

Dans ce pays, tout n'est pas perdu

Dans ce pays, tout n'est pas perdu, et il y a encore de l'espoir. Cet espoir de citoyenneté et de dignité, on l'a vu hier sur les visages des gens qui sont descendus dans toutes les villes du Maroc, pour dénoncer la mort du jeune Mouhcine Fikri à Al-Hoceima.
31/10/2016 12h:32 CET
Les législatives imprévisibles du 7

Les législatives imprévisibles du 7 octobre

LÉGISLATIVES - Les élections d'aujourd'hui sont de loin les plus passionnantes et les plus intéressantes, depuis des décennies. Je répète ce que j'ai écrit et dit précédemment: personne, mais vraiment personne n'est en mesure de dire ou de prévoir leur issue et les résultats de ce soir. Elles ont un caractère imprévisible, qui est synonyme de bonne santé politique, à condition que tout le monde accepte les règles du jeu démocratique: l'Etat, les partis politiques et les citoyens.
07/10/2016 11h:57 CET
L'école publique au Maroc est morte depuis des

L'école publique au Maroc est morte depuis des années

ÉDUCATION - Moi aussi j'aurai aimé écrire "je suis Abdellah... Et je rêve d'une école publique et de qualité pour tout le monde". Sauf que pour l'enseignement au Maroc, ce n'est pas un souhait ou un rêve qu'il faut, mais un miracle. Un immense miracle, comme dans les films, où les morts ressuscitent et la vie revient à un corps immobile.
06/09/2016 09h:04 CET

"Faites ce que je dis et non pas ce que je fais"

L'État et la loi n'ont pas à intervenir dans les choix sexuels et affectifs des individus tant que cela ne porte pas un préjudice direct et tangible à autrui. La dépénalisation des relations extra-conjugales et l'abrogation des articles qui les punissent apparaissent en l'occurrence comme une nécessité.
23/08/2016 10h:54 CET

"Khouddam Al Dawla" et l'effet boomerang

SOCIÉTÉ - L'État marocain ressemble au personnage du roman <em>Docteur Jekyll et M. Hyde</em>: un homme charmant, intelligent et gentleman le jour et violent, inconstant et imprévisible la nuit. Cet État, ou ce qu'on appelle "le Makhzen", est capable du meilleur comme du pire. Il peut entreprendre des démarches brillantes, lancer des projets importants, comme il est apte à patauger dans des initiatives absurdes et stériles.
29/07/2016 13h:22 CET