LES BLOGS
01/04/2016 03h:24 CET | Actualisé 02/04/2017 06h:12 CET

Zaha ou la franchise des rondeurs

Oascar Niemeyer aimait dire qu'il préférait la courbe à la ligne droite parce que, entre autres, il la trouvait sur le corps des femmes qu'il aime.

zaha

Oascar Niemeyer aimait dire qu'il préférait la courbe à la ligne droite parce que, entre autres, il la trouvait sur le corps des femmes qu'il aime.

Zaha Hadid, que Dieu ait son âme, aimait aussi les courbes qui parcourent sans fin ses projets. Des courbes qui dessinaient des OVNI intrus dans mon paysage architectural de référence. A tort ou à raison son architecture m'indiffère.

Cependant, en octobre, dernier j'ai eu à visiter son projet flambant neuf du centre d'archives de l'Hérault en banlieue de Montpellier. C'était en marge des travaux du congrès de l'Union nationale des syndicats français d'architectes. Étape retenue dans le cadre du programme de visites organisé à l'occasion de l'événement du congrès.

Un bâtiment relativement académique qui rompt avec la frénésie des courbes soutenues qui font la marque de fabrique de l'architecte. Quelques mouvements de lignes toutefois en façade pour annoncer des volumes transversaux qui transpercent le bâtiment sur toute sa largeur.

Le béton y est admirablement galbé. Moulé en boyaux, exagérément saillants qui s'oublient dans leur lévitation et se jouent des modélisations des modes de calcul de béton. C'était peut-être un clin d'œil de l'architecte en guise de rappel du minimum de ses fondamentaux.

Indéniablement, la femme architecte tire sa révérence d'un trait marquant. Ses projets qui sont des programmes à gros budgets furent remarquablement portés par l'image d'une notable figure drapée dans ses amples mises.

On imagine aisément qu'elle se laissât porter par le mouvement d'une âme expansive où l'ingénierie soit convoquée fermement pour accompagner l'architecture dans son flot d'intentions.

Galerie photoLes plus beaux édifices de l'architecte Zaha Hadid Voyez les images

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.