LES BLOGS
31/01/2016 03h:50 CET | Actualisé 31/01/2017 06h:12 CET

Le linceul des arts

2016-01-31-1454218041-6672456-1358531015.jpg

La presse italienne n'a pas beaucoup apprécié la décision des autorités de son pays de cacher les statues nues sur le passage du président iranien en visite officielle en Italie.

On parle d'une visite à haute odeur économique; le chef iranien transporterait dans ses valises de juteux contrats tellement conséquents que les capitales européennes lui dressent une après l'autre le tapis rouge.

A tel point que la capitale des arts se soit mise au goût du foulard voilant à la vue les charmes lascifs voire confondants des statues dans les espaces publics se trouvant sur la passage du président iranien.

Les représentants des régimes théocratiques islamiques imposent d'emblée le message d'un islam insoluble dans l'espace publique occidental.

Ca me fait penser aux tableaux et aux mosaïques antiques dans nos musées montrant des scènes de nu soustraits à la vue des visiteurs flanqués d'un mortifère fichu.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.