15/03/2018 11h:54 CET | Actualisé 15/03/2018 11h:56 CET

Des bornes de recharge pour véhicules électriques bientôt disponibles entre Tanger et Agadir

shutterstock

VOITURES ÉLECTRIQUES - Les autoroutes du Maroc se mettent au vert. Des bornes pour la recharge des véhicules électriques seront bientôt placées pour la première fois au niveau des aires de repos sur l’axe autoroutier Tanger-Agadir, tous les 60 kilomètres. Le projet épargnera plus de 15 millions de tonnes de CO2 par an.

Des premières bornes de recharges sont déjà en cours d’équipement dans les stations du groupe Afriquia et seront suivies, dans les trois prochaines semaines, par l’installation de bornes de recharge dans les autres aires de repos des distributeurs de carburant qui longent l’axe autoroutier Tanger-Agadir.

Le projet été financé par l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) et le groupe français Schneider Electric. L’ingénierie, les études, l’installation et la mise en place des bornes sont quant à elles assurées conjointement par l’IRESEN et Autoroutes du Maroc (ADM) ainsi que l’ensemble des distributeurs de carburant présents sur l'axe autoroutier.

37 bornes et 74 points de recharge

Pour couvrir ce trajet de 800 kilomètres, un total de 37 bornes avec 74 points de recharge de différentes puissances sont déjà en cours d’installation, comme le précise un communiqué de l'IRESEN. Les installations seront réalisées en intégrant le couplage des ombrières solaires et la communication intelligente entre les bornes.

"Cette approche contribuera à développer le marché local et à créer l’écosystème de la mobilité électrique au Maroc", explique l'IRESEN en ajoutant que cette solution, qui se veut écologique, prend en considération "toutes les spécificités du contexte socio-économique marocain".

L'installation de ces bornes pour la recharge des véhicules électriques, initiée par l’IRESEN en 2017, est le fruit de nombreuses recherches sur la mobilité durable que l’institut mène depuis 2014 sur sa plateforme de recherche, le Green Energy Park à Benguerir, rappelle le communiqué.

"Plusieurs études ont démontré l’importance de l’infrastructure de recharge comme moteur pour le développement de la mobilité électrique au Maroc", affirme l'IRESEN.

Encourager les investisseurs et les utilisateurs

Pour l'institut, ce projet répond à la croissance de la population marocaine ainsi qu'à l'extension des zones urbaines dans un pays qui produit énormément d'énergie solaire.

Avec l'installation de ces bornes de recharges ainsi que l'exonération totale de la vignette pour les véhicules hybrides et électriques dans le cadre du projet Green Miles, l'IRESEN espère encourager, d’une part, les investisseurs, les développeurs et les industriels et d’autre part les utilisateurs de renoncer à leur diesel ou essence.

LIRE AUSSI: