ALGÉRIE
14/03/2018 03h:36 CET | Actualisé 14/03/2018 05h:42 CET

L'ambassade d'Algérie au Mali attaquée par des expulsés en colère

Mali actu.net

Des dizaines de manifestants, en majorité des Maliens qui ont été expulsés d'Algérie, s’étaient rassemblés le 12 mars devant l’ambassade d’Algérie sise à Daoudabougou pour protester contre les conditions de leur expulsion d'Algérie, rapportent plusieurs médias maliens.

Scandant des "slogans hostiles aux traitements inhumains qu’infligent les autorités algériennes aux migrants, sur leur territoire", les manifestants ont bloqué la circulation au niveau de l’ambassade algérienne "avec des des pneus usés, des pierres, des troncs d’arbres".

Très remontés, affirme le site Mali-actu, les manifestants ont mis "le feu au jardin qui borde l’ambassade, cassé les barrières en fer, brisé des vitres de fenêtres, des ampoules et les caméras de surveillance."

La police malienne, rapporte-t-on encore, a dispersé les manifestants par des tirs de gaz lacrymogènes et à coups de matraque.

La situation est redevenue calme et la circulation a repris quelques heures plus tard. Les forces de l’ordre maliennes restent, cependant, déployées en masse devant l’ambassade algérienne au Mali.

De même source, on rapporte que "les diplomates algériens, venus constater les dégâts, ont refusé de commenter l'incident.

Selon des témoignages recueillis sur place, les manifestants voulaient "lancer un signal fort à l’endroit des autorités algériennes qui leur infligent "des conditions de vie et de rapatriement inhumaines."

Le ministère des Affaires Etrangères n'a pour l'heure ni commenté ni réagi à cet incident.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.