TUNISIE
14/03/2018 15h:28 CET | Actualisé 14/03/2018 15h:29 CET

Cour Constitutionnelle: Raoudha Ouersghini, candidate de Nidaa Tounes élue, un troisième tour prévu pour élire les autres membres

Tunisia's Prime Minister designate Youssef Chahed speaks at the Assembly of People's Representatives in Tunis, Tunisia August 26, 2016. REUTERS/Zoubeir Souissi
Zoubeir Souissi / Reuters
Tunisia's Prime Minister designate Youssef Chahed speaks at the Assembly of People's Representatives in Tunis, Tunisia August 26, 2016. REUTERS/Zoubeir Souissi

Raoudha Ouersghini, candidate de Nidaa Tounes pour un siège à la Cour constitutionnelle ýa obtenu la majorité des voix exprimées (150 voix) lors du second tour de l’élection des quatre membres de cette instance, annonce, mercredi, le président de l’Assemblée des représentants du peuple Mohamed Ennaceur.

L’instauration de la Cour constitutionnelle est tributaire du consensus des différents blocs parlementaires d’autant que la majorité requise pour l’instauration de cette institution est le deux-tiers des membres du parlement, soit 145 voix.

Les candidats Ayachi Hammami et Sana Ben Achour ont recueilli 104 voix alors qu’Abdellatif Bouazizi a raflé 116 voix.

Le président du parlement a appelé les chefs de groupes parlementaires à se réunir à nouveau pour se concerter sur les résultats du vote.

”Un troisième tour de l’élection des membres de la Cour constitutionnelle sera organisé“, a-t-il dit.

Plus tôt dans la journée, les présidents de groupes parlementaires étaient parvenus à un accord sur les quatre membres éligibles à cette instance. Huit candidats étaient en lice pour décrocher un siège au sein de cette instance.

Le consensus a porté sur Sana Ben Achour dans la catégorie des professeurs universitaires, Ayachi Hammami, représentant du barreau, Raoudha Ouersghini (magistrature) et Abdellatif Bouazizi, non spécialiste en droit.

Le second tour de l’élection des quatre membres de la Cour constitutionnelle à désigner par l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) avait démarré mercredi matin à l’hémicycle du Bardo après l’échec lundi en premier tour à aboutir à un consensus autour des candidats éligibles pour ces postes.

Aucun des huit candidats en lice pour la Cour constitutionnelle n’a obtenu le nombre des voix requis (145 voix) pour décrocher un siège au sein de cette instance juridictionnelle, selon les résultats du premier tour de vote.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.