ALGÉRIE
13/03/2018 07h:20 CET | Actualisé 13/03/2018 10h:28 CET

Royaume Uni: La police anti-terroriste enquête sur des lettres appelant à attaquer les musulmans

(Original Caption) Girls enjoying themselves on the playground of Melcombe Primary School, a formerly failing inner-city school, which has been transformed by the work of a new head and dedicated senior management. Many of the students come from backgrounds which could present educational challenges, such as refugee status, non native English speaking homes and children in temporary accommodation. Staff successfully address these issues and the school has become a government 'beacon' school.
Gideon Mendel via Getty Images
(Original Caption) Girls enjoying themselves on the playground of Melcombe Primary School, a formerly failing inner-city school, which has been transformed by the work of a new head and dedicated senior management. Many of the students come from backgrounds which could present educational challenges, such as refugee status, non native English speaking homes and children in temporary accommodation. Staff successfully address these issues and the school has become a government 'beacon' school.

Des habitants de Londres, Leicester et d'autres villes au Royaume Uni ont reçu des dizaines de lettres anonymes incitant des attaques contre les musulmans dans le pays, poussant des leaders de la communauté à appeler à la vigilance et les autorités à ouvrir une enquête, a rapporté dimanche 11 mars The Guardian.

Selon le quotidien, la police anti-terroriste du royaume a lancé une investigation sur des notes appelant à faire du 3 avril prochain un "Punish a Muslim Day", (La journée de punition des musulmans). Les actes de violence islamophobes seront récompensés avec des points selon la lettre, de 25 points pour arracher le foulard d'une musulmane à 500 points pour l'assassinat d'un musulman.

"L'Europe et l'Amérique du Nord [...] sont envahies par ceux qui ne veulent à tout prix nous faire du mal et transformer nos démocraties en Etats policiers gouvernés par la charia", lit-on dans cette lettre incendiaire.

Tell MAMA, une organisation qui surveille l'activité islamophobe aux Royaume Uni, a indiqué qu'elle collabore avec la police sur cette campagne "malveillante".


Ces lettres ont provoqué une grande peur chez la communauté musulmane du Royaume Uni, selon Tell MAMA.

"Ils demandent s'ils sont en sécurité, si leurs enfants sont en sécurité quand ils jouent dehors. Nous leur avons dit de rester calmes et d'appeler la police s'ils reçoivent une de ces lettres", a déclaré au Guardian Iman Atta, directrice de l'organisation.

En juin 2017, les attaques islamophobes ont augmenté de 500% à Manchester après l'attentat-suicide dans un concert.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.