ALGÉRIE
12/03/2018 14h:18 CET | Actualisé 12/03/2018 14h:18 CET

Sonatrach et General Electric examinent des projets de partenariat

An employee stands near the headquarter  building of the state energy company Sonatrach in Algiers, Algeria june 26, 2016.Reuters/Ramzi Boudia
Ramzi Boudina / Reuters
An employee stands near the headquarter building of the state energy company Sonatrach in Algiers, Algeria june 26, 2016.Reuters/Ramzi Boudia

Le P-dg de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, a rencontré dimanche à Alger le P-dg de la société américaine General Electric (GE), John Flannery, et l’Executive Key account Manager (gestionnaire des grands comptes) de Baker Hughes General Electric (BHGE), Taoufik Ferhat, apprend-on auprès de la compagnie nationale des hydrocarbures.

Lors de cette réunion tenue au siège de Sonatrach, M. Ould Kaddour a évoqué ‘‘l’extrême nécessité de mettre en activité la joint-venture’’ constituée entre Sonatrach et GE dénommée Algerian Petroleum Equipments Company (APEC).

En outre, il a fait part de sa satisfaction du partenariat à travers la joint-venture Algesco (Algerian engineering services company), créée en partenariat entre Sonatrach, Sonelgaz et GE en 1993 et spécialisée dans l’ingénierie, la réparation et la maintenance des turbines à gaz.

Dans ce sens, il a souligné les ‘‘bonnes relations’’ qui lient Sonatrach à ses partenaires GE et BHGE.

Par ailleurs, M. Ould Kaddour a évoqué la stratégie et la vision de Sonatrach à l’horizon 2030 (SH 2030) ainsi que l’importance de la transformation digitale.

Pour sa part, le P-dg de GE s’est prononcé au sujet des énergies renouvelables, du gaz de schiste, de l’offshore, de l’importance du digital et de la transformation des organisations, des défis autour des fluctuations du prix du pétrole et de la formation en leadership.

En outre, M. Flannery a manifesté sa satisfaction quant à la fusion de Baker Hughes et GE et a rappelé, de manière optimiste, les grandes attentes que GE nourrit à l’égard de cette grande compagnie.

Pour rappel, Sonatrach et BHGE avaient signé en novembre dernier à Alger un contrat pour la création d'une société commune spécialisée dans la fabrication, l’assemblage et la maintenance de divers types d’équipements de contrôle de pression tels que les têtes de puits qui sont, jusqu'à maintenant, importés par Sonatrach.

Le montant de cet investissement est de 45 millions de dollars dans la première phase du projet avant d'atteindre les 200 millions de dollars à terme.

Quant au capital de cette société mixte, qui sera installée dans la zone industrielle d'Arzew (Oran) sur une superficie de 20.000 m2, il est de quatre (4) milliards de DA détenu à hauteur de 51% par Sonatrach et à 49% par BHGE.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.