ALGÉRIE
12/03/2018 08h:40 CET | Actualisé 12/03/2018 08h:40 CET

Pas de donneurs pour les 22 500 insuffisants rénaux qui attendent une transplantation

Doctor close-up of a doctor showing a picture of a kidney on a tablet in a hospital
Davizro via Getty Images
Doctor close-up of a doctor showing a picture of a kidney on a tablet in a hospital

Un peu plus de 22.500 insuffisants rénaux chroniques attendent désespéramment une transplantation rénale. Selon le professeur Tahar Rayan, il faudrait environ 60 années pour éponger la liste des malades en attente d’une transplantation rénale. La faiblesse du nombre de donneurs vivant mais également des difficultés à faire accepter par les familles tout prélèvement d’organes sur des proches décédées ne fait qu'allonger des attentes déjà très longues.

Invité de la rédaction de la chaîne 3 de la Radio Algérienne, le professeur Rayan insiste sur le nombre de personnes en attente d'un rien difficile à diminuer. Pour le moment, le nombre de transplantation n'excède pas les 230 à 250 malades par an alors que fin 2017, on recensait déjà 22 500 malades.

Près de 50% des insuffisants rénaux sont dus au diabète et à l'hypertension artérielle, explique le professeur Rayan. Environ 5 millions de cas répertoriés pour chacune de ces maladies, souligne-t-il estimant que ce nombre va aller en augmentant en raison du vieillissement de la population.

Pour expliquer la complexité à entreprendre la lutte contre les maladies rénales, le chef du service de néphrologie de l’hôpital Naffissa Hamoud rappelle qu’en plus des 22.500 patients subissant des séances d’hémodialyse, il en existe 25.000 autres qui sont traités pour une affection rénale terminale.

Commentant les avancées réalisées en Algérie en matière de greffe rénale, celui-ci assure que le pays est leader parmi les pays du Maghreb, parce que disposant des meilleures équipes pluridisciplinaires pour entreprendre des transplantations avec des résultats de succès de plus de 90%.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.