TUNISIE
12/03/2018 08h:31 CET

"Ordres-Désordres", le puzzle de Nadia Zouari à la galerie "Musk and Amber" du 15 mars au 11 avril 2018

Musk and amber gallery

La galerie "Musk and Amber" accueille du 15 mars au 11 avril l'exposition " Odes-Désordres de l'artiste Nadia Zouari, qui a choisi d'en faire d'une petite pièce de carton, n’existant qu’en fonction de ses frères de jeux, le matériau clé de son travail, le révélateur d’un univers en perpétuel mouvement, mais aussi l’image symbolique de la vie.

Le PUZZLE - éclaté, épars, reconstitué, imbriqué, chevauché, multiplié, désagrégé, structuré - raconte le quotidien de tout un chacun, les histoires d’amour et d’amitié, les plans de vie et de carrière, les projets d’avenir et les reconstitutions du passé.

Si tout ne s’imbrique pas, si de l’unité perdue ne se retrouve pas la cohérence, alors la déflagration est inévitable. C’est cette cohérence perdue que recherche inlassablement Nadia Zouari. En convoquant les limbes de ses personnages passés, en adoptant tour à tour la séduction de cœurs flamboyants, ou l’austère rigueur de noirs et blancs, en s’essayant à l’explosion de joyeuses couleurs, ou encore en se noyant dans d’étranges coulées qui racontent des histoires de processions, de cérémonies secrètes ou de tristes exodes.

A ce puzzle, tour à tour grégaire ou solitaire, elle offre des supports variés, testant sa représentativité et sa capacité d’adaptation : sur de grands espaces, ou des petit formats, sur du vinyle, du mortier, de la poudre de marbre, du sable, elle colle, peint, arrache, gratte, enduit, passe à la feuille d’or et d’argent....

En effet les matières que Nadia Zouari emploie pour cet aller-retour entre l’espace et le temps, le puzzle, le plâtre, la peinture, le métal, l’or, sont autant de consolations qui appellent des réminiscences, des flux de mémoire, non seulement visuelles mais aussi tactiles, l’art de la contemplation, le désenchantement et la recherche du bonheur.

Née à Paris (France), Nadia Zouari vit et travaille actuellement en Tunisie. Diplômée de l'Institut Supérieur de Gestion (ISG Paris), elle a toujours été passionnée d'art, c’est alors qu’elle prend des cours d’initiation à l'art contemporain à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, des cours de sculpture et céramique ainsi que des cours de dessin d’après modèles vivants. Avec une réelle faculté à l’écriture, elle commence à rédiger pour différents supports dans les rubriques culturelles couvrant les différents événements artistiques.

Nadia Zouari a organisé le Salon d'Automne International (mai 2014) et est désignée plusieurs fois commissaire d’expositions internationales pour différentes manifestations comme celles de l’Association des Artistes Plasticiens Sans Frontières au Centre National des Arts Vivants mais aussi au Musée de la Ville de Tunis.

fgr

En 2016, elle est choisie pour être la commissaire de l’exposition itinérante "Med’In Peace"qui regroupe 32 artistes du Bassin Méditerranéen et qui traverse plusieurs villes en France jusqu’en 2018.

En 2013, elle a été sélectionnée pour participer à la Biennale d’Art Contemporain de Besançon et à la toute première édition de la Biennale de l’Art Contemporain Arabe de Tunis qui s’est déroulée en décembre 2013. Elle a été invitée à de nombreuses résidences d’artistes, en France, au Maroc et en Tunisie.

Son travail est présenté lors de nombreuses expositions en Tunisie et à l’étranger, notamment en France, en Espagne, au Maroc, en Russie et en Chine. Elle a participé au mois de Décembre 2014 et jusqu’à Mars 2015 à la plus grande exposition jamais réalisée sur le thème " I AM WOMAN " invitée par le Musée d’Art Contemporain de Naples en Italie.

Elle participe activement à l’animation de la vie culturelle à travers différentes associations. Durant les années 2011 et 2012, elle a fait partie des membres de la Commission d’Achat d’œuvres d’art pour la collection de l’Etat Tunisien.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.