ALGÉRIE
11/03/2018 14h:41 CET | Actualisé 11/03/2018 14h:41 CET

Bosnie: Srebrenica honore Milorad Dodik, patron de l'entité serbe

Milorad Dodik, president of the Republika Srpska, looks on during Serbian Prime Minister Aleksandar Vucic's official visit to Banja Luka, Bosnia and Herzegovina, January 9, 2015. Bosnian Serbs organise celebrations of the Statehood Day of their half of Bosnia despite the constitutional court's ruling to change the date for the holiday which was found to discriminate against other ethnic groups because it is also celebrated as an Orthodox holiday. Serbian Prime Minister Vucic and Serbian Orthodox
Dado Ruvic / Reuters
Milorad Dodik, president of the Republika Srpska, looks on during Serbian Prime Minister Aleksandar Vucic's official visit to Banja Luka, Bosnia and Herzegovina, January 9, 2015. Bosnian Serbs organise celebrations of the Statehood Day of their half of Bosnia despite the constitutional court's ruling to change the date for the holiday which was found to discriminate against other ethnic groups because it is also celebrated as an Orthodox holiday. Serbian Prime Minister Vucic and Serbian Orthodox

La mairie de Srebrenica, théâtre en 1995 du pire massacre en Europe de depuis la Seconde guerre mondiale, a décoré dimanche Milorad Dodik, patron de l'entité serbe en Bosnie, de la plus haute distinction de cette municipalité.

Milorad Dodik s'est vu remettre la plaquette d'or de Srebrenica a l'occasion de la journée de cette municipalité dans l'est de la Bosnie, a rapporté la chaine de télévision N1.

Srebrenica est dirigée par un maire Serbe, Mladen Grujicic, depuis les élections municipales d'octobre 2016. Il a succédé au maire musulman Camil Durakovic.

A la fin du conflit intercommunautaire en Bosnie (1992-95), quelque 8.000 hommes et adolescents bosniaques ont été tués en juillet 1995 par les forces serbes de Bosnie commandées par le général Ratko Mladic, un crime qualifié de génocide par la justice internationale.

L'association "les mères de Srebrenica" qui regroupe des membres des familles des victimes du massacre, a condamné cette décision.

"Nous sommes ulcérées de voir que cet honneur a été accordé à un homme qui nie le génocide de Srebrenica", a déclaré Hajra Catic, présidente de l'association.

Milorad Dodik a, tout comme la majorité des dirigeants serbes en Bosnie, mais aussi en Serbie, toujours refusé d'user du mot "génocide" en parlant du massacre de Srebrenica.

A ce jour, 6.733 victimes de ce massacre ont été identifiées et enterrées, selon l'institut bosnien pour les disparus.

Ratko Mladic, 74 ans, l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, a été condamné en novembre à perpétuité par la justice internationale, notamment pour le massacre de Srebrenica.

Milorad Dodik exprime régulièrement des velléités indépendantistes et qualifie la Bosnie de "pays raté". Autrefois le favori des Occidentaux qui voyaient en lui un modéré, Milorad Dodik affiche désormais sa proximité avec le président russe Vladimir Poutine.

Depuis la fin de la guerre, la Bosnie est divisée en deux entités principales, une fédération croato-musulmane et l'entité serbe, la Republika Srpska. Elles sont dotées d'une grande autonomie mais réunies par de faibles institutions.

D'abord Premier ministre de la Republika Srpska depuis 2006, Milorad Dodik en est le président depuis 2010.