TUNISIE
10/03/2018 08h:56 CET

Le quota de la Tunisie pour la pêche du thon rouge revu à la hausse

School of tuna swimming in a tuna trap
GuidoMontaldo via Getty Images
School of tuna swimming in a tuna trap

Le ministre de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, Samir Taieb a annoncé samedi, au Bardo, lors d’une séance plénière consacrée aux questions orales des députés, l’octroi d’un quota supplémentaire pour la Tunisie de 121 tonnes (T) pour la pêche du thon rouge pour 2019 (56 T) et 2020 (65 T), par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique. Il y a lieu de préciser que ce quota s’est élevé à 1791 tonnes en 2017.

Réagissant à l’intervention du député Imed Daimi, lequel a souligné l’absence de discrimination positive entre les régions et l'existence de favoritisme, dans la répartition des permis de pêche du thon rouge, Taieb a démenti l’existence de traitements de faveur.

Il a affirmé que son département va augmenter le nombre des permis au cours de trois prochaines années, sur la base d’une répartition équitable et de la discrimination positive entre les régions.

Le ministre a précisé, à ce propos, avoir conclu un accord avec l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) pour l’octroi de 18 nouveaux permis de pêche du thon rouge, nombre qui sera porté à 20, suite à l’augmentation du quota de la Tunisie, soit huit permis en 2018, six, en 2019 et six encore en 2020. Ces permis seront accordés par tirage au sort.

Répondant au député Daimi qui a indiqué qu'un climat de tension règne chez les marins-pêcheurs de Zarzis, parce qu'ils n'ont pas eu leur part des permis, le ministre a assuré que le gouvernorat de Médenine va bénéficier de 5 nouveaux permis entre 2018 et 2020.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.