ALGÉRIE
09/03/2018 10h:20 CET | Actualisé 09/03/2018 10h:21 CET

Le conseil national du FFS convoque un congrès extraordinaire pour le 20 avril

sign of the political personality condolence register at the headquarters of the Socialist Forces Front (FFS) to make a tribute to the founder of the party's Hocine Ait ahmed who died last Wednesday in Switzerland. Hocine Ait Ahmed is buried in hometown ain el hammam wilaya de Tizi Ouzou Friday. Algiers on 12/25/2015 (Photo by Billal Bensalem/NurPhoto) (Photo by NurPhoto/NurPhoto via Getty Images)
NurPhoto via Getty Images
sign of the political personality condolence register at the headquarters of the Socialist Forces Front (FFS) to make a tribute to the founder of the party's Hocine Ait ahmed who died last Wednesday in Switzerland. Hocine Ait Ahmed is buried in hometown ain el hammam wilaya de Tizi Ouzou Friday. Algiers on 12/25/2015 (Photo by Billal Bensalem/NurPhoto) (Photo by NurPhoto/NurPhoto via Getty Images)

Le conseil national du Front des Forces Socialistes (FFS) a décidé de convoquer un congrès extraordinaire pour le 20 avril prochain. Une solution consensuelle qui sauve la face à toutes les parties mais qui maintiendra, éventuellement, le statu-quo au-delà de l'élection de des deux membres manquants de l'instance dirigeante.

La décision de tenir un congrès national extraordinaire le 20 avril 2018 pour élire une nouvelle instance présidentielle avec une liste consensuelle comportant Mohand Amokrane Cherifi, Ali Laskri, Aziz Baloul, placera l'enjeu du congrès extraordinaire dans les deux noms à choisir pour compléter l'instance dirigeante du parti.

Une fois cette instance élue, elle convoquera un congrès national ordinaire. Le FFS saura-t-il sortir de cette crise?

La gravité du moment a poussé le fils de feu Hocine Aït Ahmed, Jugurtha, à sortir de sa réserve ordinaire et à exprimer son point de vue sur la situation jugée critique.

Le fils du fondateur du plus vieux parti d'opposition s'est clairement positionné en faveur de la tenue d'un congrès refusant toute orientation qui peut placer le parti sur le chemin périlleux de la précarité.

LIRE AUSSI:Crise au FFS: le fils de Aït Ahmed prend position pour un congrès ordinaire

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.