08/03/2018 12h:12 CET | Actualisé 08/03/2018 12h:13 CET

La 5G a assuré son avenir au Mobile World Congress 2018

5G logo during the Mobile World Congress day 4, on March 1, 2018 in Barcelona, Spain.  (Photo by Joan Cros/NurPhoto via Getty Images)
NurPhoto via Getty Images
5G logo during the Mobile World Congress day 4, on March 1, 2018 in Barcelona, Spain. (Photo by Joan Cros/NurPhoto via Getty Images)

Plusieurs acteurs de l’économie numérique mondiale ont été au rendez-vous du 26 février au 01 mars à Barcelone pour l’édition 2018 du Mobile World Congress (MWC), la plus grande manifestation planétaire des technologies mobiles. Cette année la 5G a suscité le buzz au MWC 2018 en apparaissant dans la plupart des espaces d’exposition des entreprises technologiques, telles que, Ericsson, Intel, Telstra, Qualcomm etc.

Des dizaines de démonstrations liées à la 5G, concernant notamment les modems, les réseaux radio, la planification, le spectre et les tests de fonctionnement, ont été effectuées au salon de Barcelone. Intel, le fabricant des puces électroniques, a présenté son premier PC 2-en-1 compatible 5G grâce au modem XMM 8000 et des antennes 5G placées au dos de l’écran. Doté du processeur Core i5 de 8e génération, cet ordinateur portable est conçu pour capter efficacement des ondes millimétriques issues de la bande fréquentielle 28 GHz, réservée à la 5G.

L’installation de plusieurs antennes réglables au dos du PC facilite la capture des ondes 5G dont la propagation est sensible aux variations de températures et aux obstacles. Côté vitesse de transmission, Intel annonce un débit de 5Gbit/s en download et en upload avec un temps de latence total de 6 ms. La compagnie américaine travaille depuis un certain temps avec Dell, HP, Lenovo et Microsoft pour offrir une connectivité 5G aux PC Windows en utilisant les modems 5G Intel XMM 8000, capables de supporter jusqu’à huit porteuses différentes avec, pour chacune, une largeur de bande spectrale de 100 MHz.

Aussi, Intel a rendu public son partenariat avec l’opérateur des télécommunications japonais NTT DoCoMo pour le déploiement, à Tokyo, d’un réseau de couverture radio à l’occasion des jeux Olympiques de 2020. Selon l’entreprise américaine, ce partenariat permettra aux utilisateurs finaux d’utiliser des applications inédites. Ils pourront, par exemple, diffuser en temps réel des flux vidéo 8K à 360°, faire appel à des drones équipés de caméras HD, et rouler en voitures connectées dont la circulation est sécurisée par la mise en place de capteurs urbains intelligents.

Un guide de la 5G pour les opérateurs

Le PDG d'Ericsson, Börje Ekholm, a annoncé la disponibilité d’un guide sur la manière avec laquelle les opérateurs des télécommunications peuvent maximiser leurs revenus pendant la transition vers la 5G, prédisant que l'automatisation en temps réel pourrait générer 101 milliards de dollars de revenus en 2026. M. Ekholm a également indiqué, lors d’une conférence de presse organisée en marge du MWC, que les gouvernements devraient aider à activer la 5G en mettant à la disposition des opérateurs une nouvelle planification du spectre des fréquences et un nouveau modèle réglementaire garantissant une délivrance des autorisations plus rapide.

Au salon de Barcelone, Ericsson a présenté la solution software commerciale destinée aux réseaux d’accès radio (RAN) 5G est basée sur la nouvelle norme 5G NR récemment approuvée par les organismes de standardisation dans le cadre du 3GPP (3rd Generation Partnership Project). L’équipementier suédois a également présenté une nouvelle catégorie de produits radio, répondant au nom de Street Macro : ce nouveau type de site permettra aux opérateurs de s’étendre dans les villes où le nombre d’emplacements radio est

limité. Ces radios, d’empreinte plus faible, mais suffisamment puissantes pour garantir l’efficacité et la couverture réseau nécessaires, seront placées sur les façades des bâtiments. « Afin de pouvoir saisir les opportunités de croissance offertes par les nouveaux cas d’usage de la 5G, Ericsson a enrichi son système 5G Core (cœur de réseau 5G) avec de nouvelles capacités permettant de supporter la 5G NR, et a également amélioré sa solution de Cloud distribué. La plateforme 5G d’Ericsson, lancée en février 2017, allie cœur de réseau 5G, accès radio et transport, ainsi que l’OSS/BSS, des services réseau et des services de sécurité », affirme le constructeur dans un communiqué transmis aux journalistes accrédités au MWC 2018.

C’est au MWC 2018 que les deux opérateurs des télécommunications US T-Mobile et Sprint ont rendu public la première liste des villes où ils déploieront leurs réseaux 5G avant la fin de cette année. Les six premiers réseaux 5G de Sprint seront déployés à : Chicago, Los Angeles, Dallas, Atlanta, Washington et Houston. Quant à T-Mobile, sa 5G sera activée d'abord à New York, Los Angeles, Las Vegas et Dallas, en s’engageant à la mettre en service dans trente autres villes d'ici à 2019.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.