MAROC
08/03/2018 08h:22 CET

Jazzablanca rend hommage à Casablanca dans une vidéo annonçant la riche programmation de sa 13e édition

Capture Facebook

CULTURE - Le festival de musique Jazzablanca revient du 14 au 22 avril pour une 13e édition pleine de nouveautés et de surprises. Après un line-up révélé au compte-gouttes ces dernières semaines, les artistes invités à se produire cette année ont enfin été annoncés dans leur intégralité. Une programmation riche et éclectique qui devrait ravir tous les publics, de la ville blanche et d'ailleurs.

Pour saluer les artistes attendus à Casablanca mais aussi la ville qui les accueillera, le festival a eu la bonne idée de rendre un hommage appuyé à la ville blanche, dans une bande-annonce révélant les noms d'artistes dans divers lieux emblématiques de la capitale économique, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

Le groupe Hoba Hoba Spirit annoncé sur la devanture du café de France, le mythique cinéma Rialto devenant le cinéma théâtre Beth Ditto, Morcheeba qui s'invite sur les rails du tramway casablancais, ou encore Africa Band trustant un tableau d'affichage de l'hippodrome Casablanca-Anfa... De nombreux noms d'artistes et de groupes défilent et promettent d'enchanter les spectateurs.

L'édition de l'année précédente s'était soldée par un succès: près de 70.000 spectateurs ont assisté aux festivités de Jazzablanca. Un record de fréquentation qui confirme la renommée du festival, dorénavant un événement musical culte sur la scène marocaine et internationale.

Une des particularités de Jazzablanca, et qui contribue à son succès, est la richesse et l'originalité de sa programmation, qui mêle figures musicales historiques, découvertes du moment, mais aussi talents en devenir, tout en mettant en avant les artistes marocains et africains résidant au Maroc. Cette année, une cinquantaine d'artistes et musiciens enflammeront ainsi les scènes de l’Hippodrome Casa-Anfa et la scène BMCI, place des Nations unies.

Si le festival n'avait de jazz que le nom ces derniers temps et proposait surtout des musiques actuelles du monde entier, Fred Wesley, légende du jazz, ex-tromboniste de James Brown, connu sous le nom de "the world's funkiest trombone player”, chauffera ses cuivres sur scène. Les amoureux de jazz pourront assister à des concerts de Sons of Kemet mené par le saxophoniste Shabaka Hutchings, la révélation de la scène jazz londonienne, le saxophoniste et multi-instrumentiste Jowee Omicil, la saxophoniste britannique d’origine jamaïcaine Yolanda Brown, ou encore Kamaal Williams, artiste underground britannique fusion-jazz.

Le jeune Tom Odell et Scott Bradlee’s Postmodern Jukebox, en tête d'affiche de la scène d'Anfa, donneront rendez-vous "pour des concerts exceptionnels" promet Moulay Ahmed Alami, président du festival. Il ajoute que les sonorités pop, soul, R&B et blues "auront aussi une place de choix" cette année avec les artistes Jalen N'Gonda, Sly Johnson, The Excitements et les formations Dee Dee & The Band, Boundless et Midnight Train.

jazzablanca

Le rock sera représenté également sur la scène Anfa avec Beth Ditto qu'on ne présente plus. La formation marocaine "Moroccan Tribute to Pink Floyd, by Africa Band" offrira un concert inédit en hommage au mythique groupe. Du côté du rock marocain, les incontournables Hoba Hoba Spirit et Betweenatna enflammeront la scène BMCI.

Pour les fans de trip-hop et de hip-hop, le duo britannique Morcheeba, qui allie habilement trip-hop, R&B et pop livrera une prestation à mi-chemin entre musique populaire et expérimentale. "À l’occasion d’un concert très attendu, c’est un autre artiste incontournable, Wax Tailor, qui offrira une performance inédite en featuring avec la chanteuse Charlotte Savary et le rappeur Raashan Ahmad", précise Moulay Ahmed Alami.

Le Off-Festival, petit nouveau

Jazzablanca est devenu, au fil du temps, un lieu de découvertes et d'échanges, un pôle d’animation et de formation qui a l’ambition de contribuer à transmettre des savoirs, rapprocher les artistes et leurs publics et éveiller adultes et enfants à la beauté de la musique.

Pour son treizième anniversaire, le festival proposera un "Off" avec trois ateliers de formation autour des métiers de la musique, destinés aux professionnels, trois tables-rondes sur les industries culturelles et une masterclass animée par le tromboniste Fred Wesley. L’Institut français de Casablanca, partenaire de Jazzablanca, organisera également les projections de trois documentaires musicaux.

Toujours dans le cadre du "Off", le Village, lieu central du festival, présentera des créateurs dans les domaines de la mode, de la cuisine et du design. Un espace réservé aux associations soutenues par la Fondation BMCI permettra de communiquer sur leurs activités afin de sensibiliser les publics à différents sujets. Des ateliers pour enfants se tiendront par ailleurs les 14, 15 et 18 avril.

L’Hippodrome Casa-Anfa retrouvera aussi sa fonction originelle le temps de plusieurs sessions de découverte hippiques avec des activités proposées par la SOREC.

En somme, un festival qui devrait confirmer davantage la renommée de Casablanca comme ville vivante et multiculturelle.

LIRE AUSSI: