MAROC
08/03/2018 06h:44 CET

Dénoncés par une vidéo, deux responsables virés par le ministre de l'Industrie

Morocco's Industry Minister Moulay Hafid Elalamy poses during an interview with Reuters in Rabat, November 2, 2015. Morocco expects auto industry exports to reach an annual 100 billion dirhams ($10.2 billion) by 2020 as a result of PSA Peugeot Citroen starting production at its new 557 million euro ($630 million) factory. Picture taken on November 2, 2015.  REUTERS/Stringer
Stringer . / Reuters
Morocco's Industry Minister Moulay Hafid Elalamy poses during an interview with Reuters in Rabat, November 2, 2015. Morocco expects auto industry exports to reach an annual 100 billion dirhams ($10.2 billion) by 2020 as a result of PSA Peugeot Citroen starting production at its new 557 million euro ($630 million) factory. Picture taken on November 2, 2015. REUTERS/Stringer

VIDÉO - "Et qu’est-ce qui vous étonne? Soyez déjà content que ce soit au moins ouvert pour les nuits froides de nos sdf... Vous n’avez pas encore compris que le fonctionnaire marocain travaille pour lui-même et non pas pour le citoyen??? ... La faute aux hautes sphères, qui font peut-être eux aussi la même chose...". C’est l’un des nombreux commentaires suscités par la vidéo amateur postée le 6 mars sur YouTube, montrant la délégation du Commerce et de l’Industrie de Marrakech vidée de son personnel.

Filmée le 5 mars dernier, la vidéo n’est pas passée inaperçue auprès du ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy. Après enquête confirmant "l’absence aux heures ouvrables des fonctionnaires des bureaux situés au rez-de-chaussée de l’Administration", le ministre a décidé d’agir d’une manière radicale. Le délégué du Commerce et de l’Industrie par intérim ainsi que le chef de service de l’Industrie ont été déchargés de leurs fonctions, annonce le ministère dans un communiqué publié hier soir. Quant aux cadres n’ayant pu justifier leur absence, ce département affirme qu’ils seront sanctionnés.

Bien plus, le ministre est déterminé à en faire une leçon. Il sera ainsi procédé à la réorganisation administrative des locaux au niveau de l’ensemble des délégations provinciales du ministère. Elalamy veut que "les citoyens soient reçus et orientés par un responsable" et que "leur soit constamment fourni un service de qualité".

Pour prévenir toute absence injustifiée, le ministre a ordonné, ajoute le communiqué, que les services centraux et extérieurs du ministère soient dotés d’un système de pointage centralisé.

Et dans le souci d’assurer le bon fonctionnement des délégations, une charte de fonctionnement sera établie afin de mettre au point "une programmation rationnelle des activités externes des cadres, de telle sorte à assurer un service minimum lors des sorties et missions de contrôle effectuées".

LIRE AUSSI: