ALGÉRIE
07/03/2018 11h:04 CET | Actualisé 07/03/2018 11h:05 CET

Signature dimanche prochain d'un contrat pour la construction d'un nouveau navire

'El Djazair II', a ship of the shipping company Algerie Ferries is seen at the ferry terminal in Marseille prior to leave to Algeria, on July 13, 2011, at . A strike by Air Algerie cabin crew who want a 106-percent pay rise left thousands of angry travellers stranded in Paris, Marseille and Nice airports, France's transport ministry said.    AFP PHOTO/GERARD JULIEN (Photo credit should read GERARD JULIEN/AFP/Getty Images)
GERARD JULIEN via Getty Images
'El Djazair II', a ship of the shipping company Algerie Ferries is seen at the ferry terminal in Marseille prior to leave to Algeria, on July 13, 2011, at . A strike by Air Algerie cabin crew who want a 106-percent pay rise left thousands of angry travellers stranded in Paris, Marseille and Nice airports, France's transport ministry said. AFP PHOTO/GERARD JULIEN (Photo credit should read GERARD JULIEN/AFP/Getty Images)

Le ministre des Travaux publics et des Transport, Abdelghani Zaalane, a indiqué mardi à Alger a indiqué que la signature du contrat de construction d'un nouveau navire battant pavillon algérien pour le transport maritime des voyageurs aura lieu dimanche prochain. L'objectif étant de renforcer la flotte nationale.

Le contrat sera signé par le PDG de l'ENTMV, Hocine Guerairia et le DG de l'entreprise chinoise réalisatrice, a-t-il dit.

Il s'agit également selon le ministre de l'affrètement des navires en fonction des besoins, soulignant que 27 % du chiffre d'affaire enregistré l'été dernier par l'entreprise a été réalisé par un seul navire affrété.

Par ailleurs le ministre qui effectuait une visite d'inspection inopinée au port d'Alger en vue de s'enquérir des travaux de maintenance et de réparation du navire assurés par l`Entreprise nationale de réparation navale (ERENAV), a précisé que les travaux de réparation du navire "Tarik Ibn Ziyad" ont été réalisés grâce aux potentialités nationales.

"Suite à l'incendie qu'a subi le navire au large de la mer, nous œuvrons, en dépit de la conjoncture économique, à exploiter les potentialités nationales dans l'opération de réparation. Contrairement aux années précédentes et eu égard aux bons résultats enregistrés dans ce domaine, nous avons décidé que les opérations de réparation des navires soient effectuées à l'intérieur du pays", a déclaré M. Zaalane.

Selon le ministre, le staff de l'entreprise ERENAV a réussi sa mission de réparation du navire à 100 %, affirmant que ce dernier sera prêt à reprendre la navigation à partir de la prochaine saison estivale.

Parmi les parties du navire endommagées par l'incendie, il y a la cale et le faux pont où une grande partie des équipements électroniques et des câbles a été abimée.

A ce propos, le ministre a souligné qu'il a été fait appel à l'Entreprise des industries des câbles de Biskra (ENICAB) qui a obtenu la certification internationale accordée par le Bureau international Veritas dont le siège est à Paris. Cette dernière est spécialisée dans la production des câbles, notamment ceux des navires, la qualifiant ainsi à couvrir la demande nationale, a ajouté le ministre.

Plus de 17.000 mètres de câbles de différents types, fabriqués par l'ENICAB ont été installés au niveau du navire Tarik Ibn Ziyad.

M. Zaalane a indiqué que "cette visite a permis de s'enquérir du taux d'avancement des travaux et d'encourager le staff chargé de cette opération" outre de féliciter l'équipage du navire qui a su comment réagir pour épargner au navire des dégâts plus importants".

Le premier responsable du secteur a fait savoir que la commission spécialisée chargée d'enquêter sur l'incendie a informé l’Entreprise nationale de transport maritime des voyageurs (ENTMV) des nouveaux standards et conditions sécuritaires à observer dorénavant pour éviter de tels incidents.

Dans ce cadre, le navire a été doté de caméras de surveillance et d'équipements sophistiqués à même d'assurer la sécurité de l'équipage et des voyageurs.

L'opération de restauration du navire, confiée à l'ERENAV a duré 70 jours.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.