MAROC
07/03/2018 12h:48 CET

Le ministère de la Santé poursuivra en justice les responsables d'agressions en milieu hospitalier

VILevi via Getty Images

SÉCURITÉ - Le ministère de la Santé sera intransigeant face aux agressions survenues en milieu hospitalier. Celles-ci se sont multipliées ces derniers jours contre le personnel médical dans différents centres hospitaliers publics.

Dans un communiqué publié ce mercredi 7 mars, le ministère explique qu’il ne pardonnera plus aucun acte d’agression à l’encontre du personnel dans l’exercice de ses fonctions. Et de citer, pour exemple, les trois dernières agressions survenues au cours des trois dernières semaines, des agressions qu’il qualifie de "sauvages". Parmi les victimes, le ministre cite le directeur du centre hospitalier de Salé, agressé hier mardi 6 mars, une technicienne de radiologie aux urgences de l’hôpital des spécialités relevant du CHU Hassan II à Fès, agressée le jour précédent, et une infirmière aux urgences à l’hôpital Ibn Sina, agressée le 26 février dernier.

Pour le ministère de la Santé, ces agressions ont suscité "un climat de terreur auprès des patients et du personnel de ces établissements médicaux ainsi qu’une grande indignation auprès des professionnels". C’est donc en toute légitimité que le ministère estime être en droit de poursuivre en justice les responsables de ces agressions. "Le ministère dénonce avec virulence ces comportements irresponsables et annonce que, dans le cadre du soutien des cadres médicaux victimes, il a lancé la procédure de la poursuite judiciaire contre les responsables".

Le département de Anas Doukkali tient aussi, par le même biais, à rendre hommage au personnel qui "malgré le peu d’effectif, travaille dans des conditions difficiles jour et nuit et 7 jours sur 7, pour garantir le bon fonctionnement du service public et assurer les services de soins au profit des citoyennes et citoyens".

LIRE AUSSI: