TUNISIE
07/03/2018 12h:24 CET | Actualisé 07/03/2018 12h:54 CET

Signature d'un accord de renforcement de la Protection civile entre la Tunisie et l'Europe

Commission Européenne

La Tunisie continue le renforcement de sa coopération avec l'Europe, et vient de signer un accord avec la Commission européenne, qui vise à consolider les liens en matière de protection civile, et de gestion des risques de catastrophe, selon un communiqué rendu public par la Commission.

A l'occasion du Forum européen de protection civile, qui se tient cette année à Bruxelles, Christos Stylianides, commissaire européen à l’aide humanitaire et la gestion des crises, a estimé que les catastrophes naturelles doivent bénéficier de plus d'attention, ajoutant que celles-ci "exigent des efforts conjoints et des partenariats solides."

Le document alors signé entre la Tunisie et l'UE, détaille les principaux domaines de coopération en matière de prévention, préparation et réponse aux catastrophes, sur des problématiques comme les incendies forestiers, les inondations et les missions de recherche et sauvetage. La signature de cet accord représente une étape importante dans le renforcement du Partenariat privilégié UE-Tunisie.

Selon Christos Stylianides, cet accord sera positif aussi bien pour la Tunisie que pour l'Union Européenne, soulignant la solidité de la coopération entre ces deux dernières.

"Nous nous tenons prêts à soutenir la Tunisie en tant que partenaire clé en matière de protection civile dans notre vaste voisinage méridional. Le Forum européen de protection civile fut un grand succès et cet accord en est l’un des résultats concrets." a-t-il déclaré

Selon le communiqué, la Tunisie bénéficiera de formations d'experts, en plus de plans communs d’intervention d’urgence, et d'une meilleure coopération avec le système satellitaire européen Copernicus.

Elle rejoint ainsi plusieurs autres pays ayant signé cet accord avec l'UE, à l'instar de la Turquie, l'Algérie, l'Islande, la Yougoslavie, le Monténégro, la Norvège, ou encore la Serbie. Elle est également le deuxième pays méridional voisin de l'UE, à avoir signé cet accord, après l'Algérie, qui l'avait fait en décembre 2016.

L'accord s'applique en cas de situation d'urgence extrême qui nécessite du renfort, lorsque les capacités du pays touché deviennent insuffisantes pour faire face à une catastrophe naturelle.

Le Forum européen de protection civile a réuni cette année une grand nombre de décideurs politiques, experts en gestion des crises, et premiers intervenants de terrain, et s'est déroulé autour d’un échange de bonnes pratiques.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.