TUNISIE
06/03/2018 06h:27 CET | Actualisé 06/03/2018 06h:28 CET

Pour faire face à la surpopulation carcérale, la Tunisie construira de nouvelles prisons annonce le ministre de la Justice Ghazi Jeribi

Tunisian Defence Minister Ghazi Jeribi speaks during a press conference, on July 17, 2014 in the capital Tunis after assailants killed 14 Tunisian soldiers near the Algerian border in the worst such attack in the army's history as it presses a crackdown on jihadists. The attack took place in the Mount Chaambi region the previous day in the evening as the soldiers were breaking their day-long Ramadan fast. AFP PHOTO/FETHI BELAID        (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images)
FETHI BELAID/AFP/Getty Images
Tunisian Defence Minister Ghazi Jeribi speaks during a press conference, on July 17, 2014 in the capital Tunis after assailants killed 14 Tunisian soldiers near the Algerian border in the worst such attack in the army's history as it presses a crackdown on jihadists. The attack took place in the Mount Chaambi region the previous day in the evening as the soldiers were breaking their day-long Ramadan fast. AFP PHOTO/FETHI BELAID (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images)

Le ministre de la Justice Ghazi Jeribi a annoncé lundi en marge de sa visite à Kébili, la construction de nouvelles prisons en Tunisie pour mettre fin à la surpopulation dans les prisons tunisiennes.

"La surpopulation dans les prisons est le résultat de plusieurs problèmes qui n'ont pas été résolus depuis plusieurs années" a noté le ministre.

"Il y a d'abord l'infrastructure qui est aujourd'hui problématique. Vous n'êtes pas sans ignorer que de nombreuses prisons ont été brûlées en 2011" explique-t-il.

En conséquence, de nombreux projets sont en cours. "Nous avons de nombreux projets de réhabilitation des prisons dans de nombreuses régions. D'ailleurs de nombreuses prisons ont été rénovées" a affirmé Ghazi Jeribi ajoutant que "des projets de construction d'autres prisons sont en cours".

"Quand on construit des prisons, cela ne va pas forcément dire que nous allons augmenter le nombre de prisonniers. Quand on voit les chiffres du nombre de prisonniers, ils sont même en régression" note-t-il avant d'expliquer les raisons de la construction de nouvelles prisons.

"Nous souhaitons donner de plus grands espaces aux prisonniers conformément aux standards internationaux soit 4m2 par prisonnier".

En janvier 2017, le ministre de la Justice Ghazi Jeribi s'était alarmé de l'état des prisons tunisiennes et notamment de la surpopulation carcérale, révélant certains chiffres.

Lors de son audition face à la commission sécurité et défense de l'Assemblée des représentants du peuple, il avait affirmé que la Tunisie était loin des standards internationaux malgré les efforts fournis par l'administration pénitentiaire: "On compte moins de 2 m2 par prisonniers en Tunisie" avait-il alors affirmé.

Cela s'explique par une surpopulation carcérale dans de nombreuses prisons avait-il dit soulignant que la capacité d'accueil enregistrée en 2016 à Kairouan était de +113%, +92% à Monastir, +65% à Sousse et +66% à Mornag.

Pour y remédier, Ghazi Jeribi avait alors annoncé la création 7265 lits supplémentaires dans différentes prisons à l'horizon 2020.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.