MAROC
06/03/2018 11h:14 CET

Attijariwafa bank: La filiale égyptienne dope les résultats du groupe

AIC PRESS

BANQUE - Le bal des annonces annuelles des résultats financiers se poursuit avec la publication ce lundi des chiffres d'Attijariwafa bank (AWB). Deuxième capitalisation de la place de Casablanca, le groupe bancaire marocain affiche une santé de fer profitant ainsi de la consolidation de sa filiale égyptienne, qui réalise en 2017 des résultats exceptionnels.

En à peine huit mois, la filiale égyptienne devient le 2e contributeur au RNPG

Selon les chiffres présentés par Mohamed EL Kettani, PDG du groupe, AWB a réalisé en 2017 un résultat net part du groupe (RNPG) de 5,39 milliards de dirhams soit une progression de 13,3%. Cette performance a été possible grâce à la bonne tenue des activités de la banque au Maroc, qui ont contribué pour plus de 51% au RNPG, mais surtout grâce aux résultats de la banque de détail à l'international en particulier en Égypte.

L'ancienne Barclays Bank Egypt, passée sous le giron d'El Kettani fin 2016, a dépassé les attentes avec une progression du résultat net de 68% devenant ainsi le 2e contributeur au RNPG de 2017 (7,4%) huit mois à peine après le début des activités. Pour sa part, le résultat net consolidé a enregistré une évolution de 16,5% à 6,6 milliards de dirhams.

Fort de ses 9,1 millions de clients servis dans plus de 4.300 agences dans 26 pays, le groupe AWB réalise un produit net bancaire (équivalent du chiffre d'affaires dans le secteur bancaire) de 21,6 milliards de dirhams en accroissement de 10% et bat au passage quelques records. La banque marocaine est ainsi le premier collecteur de l'épargne avec 439,7 milliards de dirhams d’épargne totale collectée à fin décembre 2017, ce qui représente une hausse de 8,8% par rapport à 2016.

Pour 2018, El Kettani met le cap sur le digital

AWB revendique également la place de premier financeur de l'économie avec 286 milliards de dirhams de crédits totaux distribués, en hausse de 5,3% par rapport à décembre 2016 et celle du premier acteur de la banque digitale et des paiements électroniques. Les parts de marché de la banque digitale d'Attijari dans les différentes transactions (virements, mise à disposition, paiement de factures...) a en effet plus que doublé, passant de 18,4% en 2016 à 43% en 2017, alors que ses parts dans les paiements électroniques purs ont gagné 3 points et demi pour atteindre 28,3% en 2017.

C'est d'ailleurs sur ce point que compte se concentrer le groupe d'El Kettani pour l'année en cours avec le plan stratégique "Énergies 2020". Un programme qui ambitionne de placer AWB comme "la banque relationnelle de référence" à travers la capitalisation sur les nouvelles technologies digitales et le big data. L'institution souhaite également développer davantage sa filiale égyptienne.

À noter que la banque réunira bientôt son Assemblée générale ordinaire des actionnaires pour approbation de ces comptes et la validation de la distribution d'un dividende de 12,5 dirhams par action.

LIRE AUSSI: