TUNISIE
06/03/2018 03h:25 CET

Tunisie: Vogue Arabia et Cindy Bruna sur les toits de Djerba pour un hommage à Azzedine Alaïa

Instagram/Vogue Arabia

C'est au tour du magazine Vogue Arabia et de la mannequin française Cindy Bruna de rendre hommage au couturier tunisien Azzedine Alaïa, décédé en novembre dernier.

"Bien que de nombreuses femmes arabes considèrent son travail comme le summum de la mode, l'effusion d'affection du monde entier depuis sa disparition prouve que son éclat a traversé les cultures et les générations. Il parle à chacun d'entre nous et fait surgir des émotions de crainte et de désir chez ceux qui jettent un regard sur son travail", explique Vogue Arabia, en prédisant que sa vision continuera à marquer le monde de la mode pour toujours.

Pour son hommage, le magazine Vogue Arabia qui fête son premier anniversaire, a choisi la Tunisie, la terre natale d'Alaïa, et ce à travers des photos splendides de la mannequin Cindy Bruna à l'île de Djerba.

Top model @cindybruna travels to the island of #Djerba in #Tunisia in search of the free spirit of #AzzedineAlaia. In this iconic video and series for our 1-year anniversary March issue, Cindy wears total looks from the late master’s final collection. #VogueArabia’s homage to #Alaïa. Photographer & videographer @juliantorresofficial, styling @soniabedere @azzedinealaiaofficial LINK IN BIO عارضة الأزياء المتألقة سيندي برونا @cindybruna ترتحل إلى جزيرة #جربا في #تونس بحثاً عن الروح المنطلقة التي امتاز بها #عز_الدين_علية. وفي هذا الفيديو والسلسلة الأيقونية لصالح عدد مارس الذي يحتفي بعيد ميلاد مجلتنا السنوي الأول، ترتدي سيندي إطلالات كاملة من آخر مجموعة للمعلم الراحل، وهي طريقة #ڤوغ_العربية في تكريم المبدع #علية. تصوير جوليان توريس @juliantorresofficial وتنسيق سونيا بديري @soniabedere. الرابط في البايو

Une publication partagée par Vogue Arabia (@voguearabia) le

"Sur ces pages, notre héros s'échappe vers les villes désertes blanchies à la chaux et les vallées arides de l'île de Djerba. Elle n'est qu'à 500 km du lieu de repos du maître, à Sidi Bou Said. Détachée, elle saute à travers les toits dont les pierres sont battues par les eaux salées de la Méditerranée. Elle cherche à travers les ruines. Derrière elle, la mosquée blanche garde les âmes. Cet esprit joyeux et espiègle d'Azzedine Alaïa n'est pas loin. C'est en elle. À partir de ce moment où elle embrasse la beauté jusqu'à l'éternité et au-delà, de ce sol brûlé par le soleil, elle va libérer la vie en elle. Un nouveau départ commence maintenant", souligne le magazine.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.