MAROC
05/03/2018 07h:06 CET | Actualisé 05/03/2018 07h:06 CET

La réponse géniale de Taraji P. Henson à ce journaliste accusé d'agressions sexuelles

CAPTURE D'ÉCRAN E

OSCARS - Aux États-Unis, c'était l'une des grandes interrogations de la soirée des Oscars. Est-ce que Ryan Seacrest allait être snobé voire pris à partie par certaines actrices? Cet homme de 43, méconnu en France, est une véritable star outre-Atlantique, où il a notamment présenté l'équivalent de "La nouvelle star" avant de devenir le visage du journalisme people au sein de la chaîne E!, pour laquelle il arpente tous les tapis rouges.

Or Ryan Seacrest est sous le feu des critiques en ce moment, et sa présence aux Oscars fait polémique. Son ancienne styliste personnelle l'accuse effectivement d'agressions sexuelles du temps où elle travaillait pour lui. Elle raconte notamment qu'il s'est régulièrement frotté le sexe contre elle pendant qu'elle l'habillait, qu'il l'attrapait par les parties intimes ou la fessait violemment. Une situation qui aurait duré, selon l'accusatrice, plusieurs années.

Et la polémique est visiblement arrivée aux oreilles de Taraji P. Henson, la star de la série Empire et des "Femmes de l'ombre". Si elle a bien voulu s'arrêter au micro de Ryan Seacrest, elle n'a pas manqué l'occasion de lui faire savoir avec beaucoup de malice et de subtilité ce qu'elle pensait de son cas, lui glissant simplement avec un geste et un regard entendus: "Vous savez, je crois que l'Univers sait parfaitement prendre soin des gens bien. Vous voyez ce que je veux dire..."

Une réplique qui n'a pas échappé aux téléspectateurs de E!, qui ont largement salué la sortie de l'actrice. Sur les réseaux sociaux, de très nombreux messages de félicitations pour Taraji P. Henson ont ainsi été publiés tout au long de la cérémonie, la chaîne évitant quant à elle de publier les images sur les réseaux sociaux, au contraire de ses autres interviews.

"Taraji P. Henson sur la route des Oscars, sachant parfaitement qu'elle allait se payer Ryan Seacrest."

"Taraji P. Henson! C'était quoi ça?! Meuf, j'ai très bien vu le missile que tu as envoyé à Ryan Seacrest!"

"Taraji P. Henson a offert la réflexion la plus parfaite et la plus méritée à Ryan Seacrest, et je suis tellement d'accord avec elle. Il ne s'en est peut-être même pas rendu compte..."

"Taraji P. Henson pendant son interview avec Ryan Seacrest."

Le palmarès complet des 90e Oscars

• Acteur dans un second rôle: Sam Rockwell dans "3 Billboards: les Panneaux de la vengeance"

• Maquillage et coiffure: Kazuhiro Tsuji, David Malinowski et Lucy Sibbicki, "Les heures sombres"

• Costumes: Mark Bridges, "Phantom Thread"

• Documentaire: "Icarus" de Bryan Fogel et Dan Cogan

• Montage son: Richard King et Alex Gibson, "Dunkerque"

• Mixage son: Richard King et Alex Gibson, "Dunkerque"

• Direction artistique: Paul Denham Austerberry, Shane Vieau et Jeffrey A. Melvin, "La Forme de l'eau"

• Film en langue étrangère: "Une Femme fantastique" de Sebastian Lelio

• Actrice dans un second rôle: Allison Janney dans "Moi, Tonya"

• Court-métrage d'animation: "Dear Basketball" de Glen Keane et Kobe Bryant

• Film animation: "Coco" des studios Pixar

• Effets spéciaux: "Blade Runner 2049", John Nelson, Gerd Nefzer, Paul Lambert et Richard R. Hoover

• Montage: Lee Smith, "Dunkerque"

• Court-métrage documentaire: "Heaven is a traffic jam on the 405" de Frank Stiefel

• Court-métrage: "The Silent Child" de Chris Overton et Rachel Shenton

• Adaptation: "Call Me by Your Name" de James Ivory

• Scénario original: "Get out", scénario de Jordan Peele

• Meilleure photographie: "Blade Runner 2049" de Roger A. Deakins

• Musique originale: Alexandre Desplat pour "La Forme de l'eau"

• Chanson originale: "Coco", musique et paroles de Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez

• Réalisateur: Guillermo del Toro pour "La Forme de l'eau"

• Acteur: Gary Oldman pour "Les Heures sombres"

• Actrice: Frances McDormand pour "3 Billboards: les Panneaux de la vengeance"

• Film: "La Forme de l'eau" de Guillermo del Toro

LIRE AUSSI:

Oscars 2018: Comment "Three Billboards" a inspiré un nouveau mode de contestation