MAROC
05/03/2018 14h:34 CET

Financement: Plus d'un milliard de dirhams pour les PME marocaines

An employee works at the assembly line of Dacia Sandero cars at a factory operated by Somaca in Tangiers, February 21, 2013. Somaca is part of an expanding web of car makers and parts suppliers in Morocco, a heavily agricultural country which hopes to use the auto sector to expand its industrial base. A strong auto industry, exporting cars to Europe, North Africa and further afield, could help to resolve one of the country's main economic weaknesses, its external deficits. Morocco posted a trade
Stringer . / Reuters
An employee works at the assembly line of Dacia Sandero cars at a factory operated by Somaca in Tangiers, February 21, 2013. Somaca is part of an expanding web of car makers and parts suppliers in Morocco, a heavily agricultural country which hopes to use the auto sector to expand its industrial base. A strong auto industry, exporting cars to Europe, North Africa and further afield, could help to resolve one of the country's main economic weaknesses, its external deficits. Morocco posted a trade

CONVENTION - Vous êtes une entreprise marocaine opérant dans l'industrie manufacturière ou les services et vous avez besoin de financement? Peut-être pourrez-vous alors profiter de la nouvelle ligne de crédit que vient de signer Attijariwafa bank (AWB) auprès de la Banque européenne d'investissement (BEI).

Destinée au renforcement des petites et moyennes entreprises (PME) et des entreprises de taille intermédiaires (ETI) marocaines, cette nouvelle ligne, d'un montant de plus d'un milliard de dirhams (100 millions d'euros), permettra de faciliter l'accès au financement à un prix attractif à ces structures.

Grâce à la notation triple A de la BEI, la ligne de crédit a été octroyée à des conditions favorables au groupe bancaire marocain et permettra aux sociétés de se financer avantageusement notamment via des maturités de prêt plus longues. Selon Mohamed El Kettani, PDG de AWB et Flavia Palanza, directrice des opérations de prêt dans les pays du voisinage de la BEI, une attention particulière sera portée au secteur industriel notamment manufacturier et aux services.

La ligne de crédit vient ainsi répondre aux besoins de financement d’activités offshore orientées à l’export comme l’écosystème automobile et se veut à fort impact social, notamment grâce aux 3.500 emplois qu'elle devrait créer une fois déployée.

Pour rappel, la BEI est l'un des principaux bailleurs de fonds de la région avec plus de 1,9 milliard d'euros d'investissements consentis en 2017, dont un quart consacré à l’appui de projets concrets dans les secteurs clefs de l’économie marocaine tels que le soutien aux entreprises et au secteur de l’innovation, l’énergie, l’industrie, les transports, l’eau et l’assainissement, l’éducation, la santé et le logement social.

LIRE AUSSI: