MAROC
05/03/2018 11h:24 CET | Actualisé 05/03/2018 12h:13 CET

Le Musée national de la céramique de Safi rouvre ses portes au public

DR

CULTURE - Promis par la Fondation nationale des musées (FNM) dans le cadre du programme de réhabilitation des musées du royaume, l'espace dédié aux arts de la céramique a rouvert ses portes le 3 mars à Safi, foyer national de la céramique depuis plusieurs siècles et activité artisanale principale dont jouit la ville portuaire.

Sur les hauteurs de la ville, surplombant la médina et l'océan, le nouveau musée est un lieu de mémoire en hommage à la diversité et à l'authenticité de la céramique marocaine, riche de diverses influences qui ont façonné son succès. Un patrimoine qu'il était nécessaire de conserver pour rappeler le travail des artisans qui, depuis des siècles, modèlent l'Histoire dans la terre glaise et l'argile. Ce lieu est aussi dédié à ces grands "maâllems", ces maîtres "qui font surgir formes et sens entre leurs mains, comme dans un poème d'Elia Abou Madi 'l'argile oublie qu'elle est argile', elle défie l'eau et le feu pour se façonner, sublimer pour un temps ou pour l'éternité" souligne Mehdi Qotbi, président de la FNM.

"La céramique est un marqueur de temps qui permet de retracer l'histoire des civilisations du Maroc et montrer leurs nombreuses facettes. Ce musée apporte un regard global sur la production de céramique au Maroc et met en lumière la ville de Safi, réputée pour sa production artisanale et ses ateliers depuis la fin du 19e siècle", précise à son tour Abdelaziz Idrissi, directeur des musées du Maroc.

musée céramique safi

Chronologie d'un patrimoine national

Si à première vue, le musée semble petit, l'exposition propose une collection d'oeuvres suffisamment importante pour appréhender cette part inestimable du patrimoine national. Présentée de manière chronologique, elle offre ainsi aux visiteurs une réstrospective sur plusieurs périodes de l'Histoire, avec une scénographie moderne qui répond aux normes de conservations et d'expositions internationales.

De la préhistoire à l'époque contemporaine, des sucreries de Chichaoua aux poteries du Rif, sans oublier la poterie à glaçure verte de Tamegroute et la céramique émaillée et polychrome de Meknès et Fès, la diversité des techniques ancestrales employées au travers des siècles est mise en valeur pour rappeler aux visiteurs, d'ici et d'ailleurs, le riche patrimoine du Maroc.

musée de la céramique

Le parcours du musée permet de retracer une carte du Maroc avec d'une part, les objets retrouvés lors de fouilles archéologiques et, d'autre part, les artéfacts produits dans les ateliers marocains. Pour Ahmed Serghini, maître céramiste issu d'une grande famille d'artisans fassis de 8 générations et figure emblématique de la ville de Safi, ce musée est "le symbole d'une patrimoine unique, dans ses couleurs et ses formes, qui fait la fierté du Maroc".

L’industrie de la céramique a pris son essor à Safi au 19e siècle grâce aux nombreux potiers fassis venus s'installer sur le littoral Atlantique avec pour seuls bagages, de nouvelles techniques et savoirs-faire qu'ils ont inculqués aux artisans safiots. C'est ainsi qu'est née la réputation prestigieuse de la céramique de Safi, ville "qui ne pouvait que s'imposer comme site d'accueil pour ce projet tant son Histoire est liée aux plus belles périodes et aux plus grands maâllems qui ont fait de leur métier un art et une composition majeure de notre identité", estime Mehdi Qotbi.

Pour attirer davantage de monde, le musée mise sur une approche moderne et propose un espace multimédia, des activités ludiques et de la documentation adaptée aux différents profils de visiteurs. Et pour célébrer sa réouverture, l'entrée sera gratuite jusqu'au 3 avril prochain.

LIRE AUSSI: