TUNISIE
06/03/2018 03h:32 CET | Actualisé 06/03/2018 08h:15 CET

Tunisie: Cinq questions à Chriss Am'elle Spiridonova, la mariée en robe noire qui a défrayé la chronique

Chriss Am'elle spiridonova

Qui rêve de se marier dans une robe blanche? Pas Amel. Elle, elle préfère les robes noires et aime défier les coutumes, car le plus important c'est de rester soi-même.

Pour le jour de son mariage, elle choisit une robe noire. Son mari, Tim, s'assorti au style dans une chemise noire.

Tête rasée d'un côté, tatouages et piercings. Chriss Am'elle spiridonova, la mariée controversée.

Dans une émission télévisée "Aroussa w Ariss", sur El Hiwar Ettounsi, le couple a créé la polémique, à cause du style gothique de la mariée, Amel.

Sur les réseaux sociaux, on l'accuse de vénérer Satan, on la diabolise même. "Une mariée satanique dans l'émission Aroussa w Ariss", titre un média tunisien, en langue arabe.

Pourtant, elle n'a cessé de répéter pendant l'émission, "Mes proches me connaissent bien et m'aiment pour ce que je suis". Son look, c'est ce qu'elle aime voir dans le miroir. Porter du noir, cela n'a jamais fait de mal à personne.

Après leur passage à la télé, Amel et Tim ont dû faire face aux critiques de détracteurs, qui n'ont vu d'elle que sa robe noire et sa coiffure atypique.

Mais les insultes et cette campagne de dénigrement s'arrêtent sur les réseaux sociaux. "Dans la rue, les gens me reconnaissent et s'arrêtent pour me féliciter", affirme-t-elle lors de son passage dans l'émission "Klem Eness", sur la même chaine de télé.

Le HuffPost Tunisie est allé à la rencontre de ce couple hors-pair. Interview.

HuffPost Tunisie: Comment avez-vous eu l’idée de participer à l’émission Aroussa w Ariss?

Chriss Am'elle Spiridonova: Franchement l'idée du mariage sur Aroussa we Ariss nous est venue car on voulait inviter la famille et nos amis et partager notre bonheur avec toute la Tunisie.

Vous attendiez-vous à toutes ces réactions négatives? Comment vous les accueillez?

Les critiques nous ont fait marrer même si on a eu un peu de crainte au début à cause des insultes. Sinon on a reçu beaucoup de soutien de la part des internautes et dans la rue. Et surtout de nos proches.

Que retenez-vous de cette expérience?

On a vécu un moment de joie, magnifique! Après l'ampleur que cela a pris était démesurée et des fois même absurde. Notre pays a du chemin a faire en ce qui concerne les libertés individuelles, mais le soutien reçu nous laisse croire qu'on est sur la bonne voie.

Et si c’était à refaire?

À refaire oui, sans hesitation! C'est notre choix assumé.

Un dernier mot? Un message à faire passer?

Pour les futurs mariés, vous vous mariez pour vous! C'est votre moment pas celui des autres. Les gens qui vous aiment vraiment vous suivront!

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.