ALGÉRIE
05/03/2018 05h:21 CET | Actualisé 05/03/2018 05h:22 CET

Exploitations agricoles: 188 000 actes de concession attribués

ALGERIA - MARCH 18: Agricultural landscape near Frenda, Algeria. (Photo by DeAgostini/Getty Images)
DEA / C. SAPPA via Getty Images
ALGERIA - MARCH 18: Agricultural landscape near Frenda, Algeria. (Photo by DeAgostini/Getty Images)

Au total 188 000 actes de concession ont été attribués aux exploitations agricoles, a indiqué dimanche à Bouira le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi.

Au total 213 000 Exploitations agricoles collectives (EAC) sont concernées par cette opération dont 188 000 ont déjà reçu leurs actes de concession, a précisé le ministre au cours de sa visite d'inspection et de travail à Bouira, où il a inspecté et inauguré quelques projets relevant de son secteur.

M. Bouazghi a souligné en outre que des commissions locales avaient été installées pour attribuer le reste des actes de concession.

"Sur décision ministérielle, ces commissions sont appelées à accélérer les démarches d'attribution des actes de concession restant dans certaines wilayas du pays", a-t-il dit lors d'un point de presse.

"L'opération se poursuit toujours et tout le reste des actes de concession pour les EAC sera attribué d'ici à la fin 2018", a assuré le ministre.

Abdelkader Bouazghi a assuré, par ailleurs, que l'Etat a pris en charge le problème lié à la cherté de l'aliment du bétail, notamment l'orge, dont le prix durant l'année 2017 estimé à 2700 DA avait été jugé trop cher par les éleveurs et les maquingnons.

Reconnaissant que des problèmes et des perturbations dans les prix de l'aliment du bétail, dont l'orge, ont été constatés en 2017, le ministre a rassuré que "le problème a été pris en charge par l'Etat qui a consacré une enveloppe financière de plus de 10 milliards de dinars pour subventionner ce produit dans le cadre de la loi de finance 2018".

M. Bouazghi a relevé que le prix actuel de l'orge est de 1500 DA le quintal et ce grâce au soutien de l'Etat."Les éleveurs et les maquingnons se sont beaucoup réjouis de cette mesure", a souligné le ministre, qui inaugurait une foire agricole organisée à M'Chedallah (Est de Bouira) avec la participation de 65 exposants des différentes filières.

Par ailleurs, M. Bouazghi a évoqué la question inhérente à la production laitière, précisant que l'Algérie ne produit que 900 millions de litres sur une capacité globale de quatre milliard de litres.

Le ministre a appelé les différentes parties à oeuvrer davantage pour arriver à cet objectif dans les années à venir, tout en assurant que son département avait pris toutes les mesures nécessaires pour lutter contre une éventuelle perturbation dans la distribution du lait durant le mois de ramadhan prochain.

Pour ce qui des différents programmes agricoles portant sur la plantation d'oliviers, la production s'etendra jusqu'aux Hauts plateaux et dans le sud d'ici trois à cinq ans, a précisé le ministre.

L'Algérie produit annuellement plus de 80 millions de litres d'huile d'olive. Sur les 60 millions oliviers, il n y'a que 36 millions qui sont actuellement productif. "Il reste 24 millions d'autres oliviers qui sont en cours de maturité. Avec ce chiffre et les autres programmes, la production oléicole sera tres importante dans les quelques années à venir", a souligné M. Bouazghi.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.

$