MAROC
04/03/2018 13h:28 CET

Le groupes "Les voyageuses" supprimé par Facebook

Houda Chaloun

FACEBOOK - La nouvelle a chagriné de nombreuses Marocaines adeptes de voyages. Le groupe Facebook "Les voyageuses", qui comptait, selon ses fondatrices, plus de 100.000 membres, a été supprimé du réseau social. Une décision qui a laissé une des co-fondatrice groupe, Houda Chaloun "sans voix" comme l'explique cette dernières sur le réseau social:

Houda Chaloun a publié une vidéo sur sa page Facebook, dans laquelle elle affirme que la page a été supprimé pour "message haineux". Cette dernière déclare également ne pas connaître plus de détails sur les raisons de cette supression et invite les fans de sa page, surnommées les voyageuses, à poster des photos d'elles accompagnées du hashtag #BringBackLesVoyageuses, afin d'encourager le réseau social à rétablir le groupe.

Inciter les femmes marocaines à voyager

La co-fondatrice insiste également sur le fait que le groupe a été créé pour inciter les femmes marocaines à voyager "pour qu'elles se découvrent elles-mêmes, d'autres cultures, a travers le voyage". Houda est surtout vexée par le fait que ce groupe soit retiré pour "message haineux" car pour elle, le mot d'ordre de cette page fut "toujours l'amour": "c'est grâce à l'amour de toutes les voyageuses que l'on va trouver une solution".

Un appel lancé le 3 mars et qui a déjà été entendu par de nombreuses femmes qui ont partagé, pour certaines, leurs photos de voyage accompagnées de ce hashtag:

"Voyage au féminin"

En juin 2016, Houda Chaloun et Aida Bennouna, deux globe-trotteuses ayant déjà visité, chacune de son côté, plus de 40 pays dont la Chine, le Japon, l'iran, le Mexique, l'Antarctique et bien d'autres, créaient "Les voyageuses".

En parcourant les publications du groupe, on pouvait y voir des idées de voyages, des bons plans, des conseils pour les visas, et autres interactions toujours dans le même thème. Les deux voyageuses voulaient tout d’abord créer un espace libre de partage autour du "voyage au féminin" car, selon elles, il est toujours plus difficile de voyager en tant que femme, surtout au Maroc.

"Quand on est femme, on s’identifie beaucoup plus à une autre femme qui voyage aussi et qui s’est aventurée, par exemple, dans un pays très peu sécurisé", expliquait en juin dernier Houda au HuffPost Maroc. "On se dit: si elle peut le faire, moi aussi je peux le faire".

Le groupe était composé essentiellement de femmes marocaines, mais aussi de quelques membres venant d’autres pays du Maghreb, et d’ailleurs.

LIRE AUSSI:"Les Voyageuses", le groupe Facebook marocain dédié au voyage au féminin