ALGÉRIE
04/03/2018 06h:19 CET | Actualisé 04/03/2018 08h:12 CET

Ambassade américaine à Jérusalem: Les Israéliens aimeraient que Trump assiste à l'inauguration

US President Donald Trump (R) shakes hands with Israel's Prime Minister Benjamin Netanyahu during a bilateral meeting on the sidelines of the World Economic Forum (WEF) annual meeting in Davos, eastern Switzerland, on January 25, 2018. / AFP PHOTO / Nicholas Kamm        (Photo credit should read NICHOLAS KAMM/AFP/Getty Images)
NICHOLAS KAMM via Getty Images
US President Donald Trump (R) shakes hands with Israel's Prime Minister Benjamin Netanyahu during a bilateral meeting on the sidelines of the World Economic Forum (WEF) annual meeting in Davos, eastern Switzerland, on January 25, 2018. / AFP PHOTO / Nicholas Kamm (Photo credit should read NICHOLAS KAMM/AFP/Getty Images)

Après avoir annoncé le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem en mai prochain, le Président américain fera-t-il le déplacement pour cette inauguration? C'est ce que souhaitent les israéliens aujourd'hui. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a exprimé le souhait de voir le président américain Donald Trump assister à cet événement à Jérusalem en mai, et discutera de cette "possibilité" lors de leur entretien lundi à Washington.

Rompant avec des décennies de politique américaine sur le sujet, le président Trump a annoncé le 6 décembre le transfert de l'ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem, provoquant la colère des Palestiniens et la satisfaction d'Israël.

La diplomatie américaine a fait savoir que ce transfert aurait lieu en mai afin de coïncider avec le 70e anniversaire de la création de l'Etat d'Israël.

S'exprimant à son départ pour les Etats-Unis dans la nuit de samedi à dimanche, Benjamin Netanyahu a fait part de son souhait d'inviter Donald Trump à y assister.

"Je veux le remercier. Je vais sans aucun doute discuter avec lui (Trump) de cette possibilité", a-t-il dit sans autre indication.

La visite de M. Netanyahu intervient alors que les relations bilatérales sont au beau fixe. Le Premier ministre doit rencontrer lundi M. Trump, qu'il qualifie de "véritable ami" alors que le président américain mène une politique de soutien sans faille à Israël et à son gouvernement.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.