MAROC
03/03/2018 07h:04 CET | Actualisé 03/03/2018 07h:06 CET

L'annulation du vol Le Caire-Casablanca due à une panne technique, explique la RAM

DR

TRANSPORT - La Royal Air Maroc (RAM) réagit aux plaintes de passagers bloqués cette semaine au Caire. La compagnie aérienne explique ainsi que l'annulation de son vol de jeudi 1er mars entre Le Caire et Casablanca était due à une panne technique survenue dans l'un de ses avions, rapporte la MAP.

Le directeur du bureau de la RAM au Caire, Montassir Bensaid, a indiqué à l'agence de presse marocaine que les employés de la compagnie ont procédé "après avoir constaté que l'intervention technique pour réparer cette panne nécessitera du temps, à la réservation de chambres pour tous les passagers du vol annulé dans des hôtels près de l'aéroport international du Caire".

Les passagers ont été également avisés de l’horaire du vol dans la soirée et ont été de nouveau transportés à l'aéroport, a ajouté le responsable. "Après l’embarquement des passagers (jeudi) soir, le pilote a constaté que la panne persiste, ce qui a poussé les employés de la compagnie à demander aux passagers de quitter à nouveau l’avion et de revenir à leurs hôtels", le temps d'effectuer les réparations nécessaires, détaille Montassir Bensaid. Les passagers ont finalement pu prendre le vol de la compagnie prévue dans la matinée et qui a décollé à 6h30.

Les employés de la RAM ont par ailleurs demandé aux passagers qui devaient initialement quitter l'aéroport du Caire à bord de ce vol de 6h30, d'attendre quelques heures dans un hôtel proche pour assurer leur voyage à bord de l'avion en cours de réparation, a expliqué M. Bensaid, et qui a pu décoller "ce vendredi à 15h00 avec à bord tous les passagers après l'approbation par le pilote de l’efficacité de la réparation technique effectuée".

Tout en présentant ses "excuses à ses clients pour ce contretemps indépendant de sa volonté", la compagnie aérienne souligne que "toutes les dispositions ont été prises pour assurer les services nécessaires aux passagers dans de telles situations".

Ce vendredi 2 mars, avant que la situation ne se débloque, différentes voix avaient relayé l'exaspération des passagers. Citée par Article19.ma, la Ligue marocaine pour la citoyenneté et les droits de l’homme (LMCDH) annonçait ainsi hier avoir reçu des dizaines d’appels téléphoniques de citoyens marocains "livrés à eux même et sans interlocuteur officiel pour les rassurer et trouver rapidement une solution aux problèmes posés", bloqués à l’aéroport international du Caire depuis trois jours. En effet, la ligue évoque une première annulation dès le mercredi 28 février et non pas le jeudi 1er mars.

Même son de cloche chez une passagère citée par le site Al3omk, et qui partage sur les réseaux sociaux des vidéos des passagers en colère, ainsi qu'une copie d'une plainte déposée auprès de la RAM, précisant au site que le calvaire a commencé dès mercredi 28 février à 17 heures, avec des cas d'évanouissement parmi plusieurs passagers harassés par une longue attente.

LIRE AUSSI: