ALGÉRIE
02/03/2018 12h:40 CET | Actualisé 02/03/2018 12h:40 CET

Ouagadougou: une trentaine de morts dans l'attaque contre l'état-major des armées (sources sécuritaires)

Twitter

Une trentaine de personnes ont été tuées vendredi dans l'attaque contre l'état-major des armées du Burkina Faso dans la capitale Ouagadougou, selon plusieurs sources sécuritaires interrogées par l'AFP.

Deux d'entre elles ont fait état d'un bilan de 28 morts, et une autre source a évoqué un bilan d'"une trentaine" de morts dans l'attaque. Deux de ces sources sont françaises et la troisième ouest-africaine.

Une de ces sources a déclaré que ces victimes étaient des militaires, une autre affirmant qu'il y avait aussi des civils parmi les morts. La troisième n'a pas fait de commentaires ce point.

Des sources militaires et sécuritaires burkinabè ont elles parlé d'une quinzaine de morts.

Au moins 75 personnes ont également été blessées, selon le directeur central des services de santé de l'armée burkinabè, le médecin colonel Amado Kafando, précisant que ce bilan pourrait s'alourdir.

Des attaques ont visé vendredi notamment l'état-major général des armées burkinabè et l'ambassade de France à Ouagadougou. Ces actions ont un "relent terroriste très fort", a déclaré le ministre de l'Information Rémis Fulgance Dandjinou à la télévision d'état RTB. Au moins six assaillants ont été "neutralisés".

Les autorités françaises ont par ailleurs annoncé qu'il n'y avait pas de victime française.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.