ALGÉRIE
02/03/2018 04h:19 CET | Actualisé 02/03/2018 04h:19 CET

Un enfant sur 250 est atteint de la maladie cœliaque en Algérie

Slice of rusk bread with Gluten text concept.
Mykola Sosiukin via Getty Images
Slice of rusk bread with Gluten text concept.

Le président de l’instance nationale de promotion de la santé et de développement de la recherche, le professeur Mustapha Khiati a indiqué, jeudi à Mostaganem, qu’"un enfant sur 250 en Algérie" est atteint de la maladie cœliaque ou l’allergie au blé.

Intervenant aux travaux d’un atelier scientifique sur ce thème, organisé à la faculté de médecine de l’université de Mostaganem, Pr Khiati a souligné qu’un grand nombre de cas de maladie cœliaque ne fait pas l'objet de dépistage précoce, ce qui aggrave la situation des personnes atteintes à l'âge adulte les exposant au diabète et au cancer.

Cette maladie de sensibilité au gluten se trouvant dans le blé et l'orge provoque 10% des cas de cancer chez les enfants et les adultes, a-t-il ajouté.

Appelant les médecins à accorder un intérêt aux maladies locales et de proximité et à leurs diagnostic et suivi, Dr Khiati a fait savoir que la cœliaque est l'une des maladies répandues au Maghreb arabe, en Espagne, en Italie et au Portugal.

"Chaque pays a ses problèmes de santé et les médecins qui sont en formation actuellement ou en fin de formation doivent s’orienter vers la carte des maladies nationales et tenter de les combattre en tant que problème de santé publique", a-t-il encore souligné.

Pour sa part, le spécialiste en pédiatrie de l’établissement hospitalier "Hassan Badi" d’El Harrach, Dr Maouche Hachemi a mis l’accent, dans son intervention, sur le diagnostic précoce de l’enfant atteint de cœliaque, pour éviter les complications de la maladie et pour la traiter avec un régime alimentaire ne tolérant pas le blé, l'orge et leurs dérivés.

M. Maouche a expliqué que l'enfant atteint de cette maladie a une croissance lente après six ou sept mois de sa naissance et peut être affecté par l'anémie et une grande fatigue, appelant les parents des patients à ne pas craindre cette maladie surtout qu'il existe des aliments sans gluten produits localement.

Le directeur de la wilaya de la santé et de la population, Abdelghani Fréha a souligné que cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la formation continue des praticiens, l'échange d’expériences et de connaissances scientifiques entre pédiatres et la sensibilisation sur le dépistage précoce des maladies silencieuses dont la cœliaque.

Cet atelier scientifique d’une journée a été initié par l’instance nationale de promotion de la santé et développement de la recherche en collaboration avec la faculté de médecine de l’université "Abdelhamid Ibn Badis" de Mostaganem et avec la participation d’une équipe médicale de huit médecins d’Alger et d'un groupe national industriel privé spécialisé en production de pâtes et de produits de blé sans gluten.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.