ALGÉRIE
02/03/2018 09h:12 CET | Actualisé 02/03/2018 09h:12 CET

Burkina Faso: attaques terroristes en cours à Ouagadougou

People watch as black smoke rises as the capital of Burkina Faso came under multiple attacks on March 2, 2018, targeting the French embassy, the French cultural centre and the country's military headquarters.Witnesses said five armed men got out of a car and opened fire on passersby before heading towards the embassy, in the centre of the city. Other witnesses said there was an explosion near the headquarters of the Burkinabe armed forces and the French cultural centre, which are located about a
AHMED OUOBA via Getty Images
People watch as black smoke rises as the capital of Burkina Faso came under multiple attacks on March 2, 2018, targeting the French embassy, the French cultural centre and the country's military headquarters.Witnesses said five armed men got out of a car and opened fire on passersby before heading towards the embassy, in the centre of the city. Other witnesses said there was an explosion near the headquarters of the Burkinabe armed forces and the French cultural centre, which are located about a

La capitale burkinabè est depuis ce matin le théâtre de plusieurs attaques terroristes dans les zones de l'ambassade de France, de la primature et de l'état-major des armées. La situation reste cependant confuse.

La police nationale du Burkina Faso indiqué sur Facebook les zones concernées au début par cette attaque en ajoutant que des unités spécialisées avaient été déployées sur place.

Un correspondant de l’AFP fait mention de tirs intenses dans le centre de Ouagadougou, non loin de l’ambassade de France au Burkina Faso. Selon des témoins, cinq hommes armés sont sortis d’une voiture et ont ouvert le feu sur des passants avant de se diriger vers l’ambassade.

Jean-Marc Châtaigner, l’ambassadeur français, envoyé spécial pour le Sahel, évoque une "attaque terroriste" sur Twitter, ce vendredi 2 mars.

Des forces spéciales de l'armée se déployaient sur les lieux, a également constaté ce correspondant. Des hélicoptères survolaient le ciel de Ouagadougou.

"Attaque en cours à l'ambassade de France et à l'Institut français. Restez confinés là où vous êtes", indiquait un bref message posté peu avant 11h GMT sur la page Facebook de l'ambassade de France.

Une autre dépêche de l'AFP révèle que le président français Emmanuel Macron est "tenu informé en direct par ses équipes de l'évolution de la situation" à Ouagadougou, alors que des attaques se déroulent dans le centre-ville où se trouvent l'ambassade de France, l'Institut français et l'état-major burkinabè.

Le chef de l'Etat "suit très attentivement ce qui se passe" et "les ressortissants français présents à Ouagadougou doivent suivre les instructions de l'ambassade" en restant confinés, a déclaré l'Elysée.

Selon le maire de Ouagadougou, "il s’agit bien d’une attaque terroriste. L’ambassade de France a été prise pour cible, ainsi que l’état-major, qui a été attaqué par une dizaine d’assaillants", a affirmé à Jeune Afrique Armand Béouindé, le maire de Ouagadougou. "Ils ont fait sauter une voiture bourrée d’explosif" à l’entrée du bâtiment, a-t-il précisé.

On reviendra sur le sujet avec plus d'informations

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.