TUNISIE
01/03/2018 16h:30 CET

Tunisie: Un nouvel aéroport international à l'horizon 2030, Tunis-Carthage restera opérationnel

L’Aéroport International de Tunis-Carthage ne sera pas abandonné après la réalisation, à l’horizon de 2030, du nouvel aéroport, a déclaré le ministre du Transport Radhouane Ayara.

Intervenant lors d’un point de presse tenu, jeudi, au palais du gouvernement à la Kasbah, à l’issue d’un conseil ministériel consacré à l’examen des méga projets dans le secteur du transport, le ministre a fait savoir que la décision ne sera prise qu’après l’achèvement des études de faisabilité économique du nouvel aéroport.

Actuellement, des travaux d’extension et de réaménagement sont en cours de réalisation à l’aéroport International de Tunis-Carthage moyennant une enveloppe de 190 Millions de Dinars (MD), a indiqué Ayara.

Et d’ajouter que cette extension permettra à l’aéroport de Tunis/Carthage d’accueillir 7,5 millions de passagers par an, contre 5 millions par an actuellement. Le taux de réalisation des travaux d’extension ont atteint 50%, a-t-il fait savoir.

Le ministre a, par ailleurs, indiqué que le Conseil ministériel restreint tenu, jeudi, a permis de discuter de la réalisation d’un nouvel aéroport dans une zone proche de la capitale, évoquant notamment la région d’Utique (gouvernorat de Bizerte).

Sept autres zones figurent sur la liste des sites susceptibles d’abriter ce projet, a-t-il encore fait savoir.

Le nouvel aéroport, précise encore le ministre, constitue désormais une nécessité et sa réalisation s’inscrit dans le cadre d’une vision stratégique, d’autant plus que l’aéroport International de Tunis-Carthage n’est plus en mesure d’accueillir tous les vols.

Le conseil ministériel tenu, au mois de juillet 2017, a approuvé la réalisation dudit aéroport dont le coût initial est estimé à 2740 MD.

L’appel d’offre relatif à l’élaboration de l’étude de l’emplacement du site sera lancé, au mois de mars, a encore annoncé Ayara.

Le ministre a fait savoir que le Chef du gouvernement a également décidé de changer l’aéroport militaire de Remada en aéroport civil, et ce, en coordination avec le ministère de la Défense nationale avec un coût de réaménagement de l’ordre de 22 MD. Les travaux dureront deux ans, a-t-il encore précisé.

Et d’ajouter qu’une enveloppe de 62 MD a été allouée pour le réaménagement de l’aéroport International de Djerba-Zarzis, ainsi que 20MD pour le réaménagement de l’aéroport International de Sfax-Thyna, outre 23MD pour le réaménagement de l’aéroport International de Tozeur-Nafta.

Ayara a reconnu les difficultés que traversent certaines lignes aériennes intérieures, ajoutant que l’endettement de ces lignes est de 300 MD et qu’elles seront examinées à court et à moyen termes.

Il a mis l’accent sur l’éventuelle acquisition de deux avions pour desservir les lignes intérieures et la location de deux autres, outre l’examen d’une éventuelle révision des tarifs de certaines lignes intérieures qui ne couvrent pas le coût.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.